Formation

APMA : présente ses certifications IPMA

L'Association algérienne de management de projet, présente ses produits de certification basés sur le référentiel IPMA, dont les 4L, le CCT, Agile et Leadership, et DELTA

« Processus de certification et perspectives de développement de l’écosystème IPMA en Algérie », thème d’une rencontre qui a eu lieu samedi 6 juillet, à Elsecom, à Alger.

« ICB » : International Compétence Baseline, de l’International project management association (IPMA), fait partie de « ces standards sont équipées d’outils, de méthodologies, de modèles de procédures et d’approches Project Management (PM) pour améliorer le Management (Mgt) des Projets. »

APMA : cap sur le management de projets

Le (Mgt) de projets, quant à lui, c’est : «l’application d’un ensemble d’outils et de techniques pour orienter l’utilisation de diverses ressources vers l’accomplissement d’une tâche  unique, complexe et  ponctuelle  dans des contraintes de Temps, de Coût et de Qualité. », précise Samir Benmohamed, président de l’Association algérienne de management de projet (APMA), organisatrice de l’évènement.

Centre d’examen de l’APMA sur le référentiel IPMA : l’un des quatre en Afrique

« Processus de certification et perspectives de développement de l’écosystème IPMA en Algérie », est également articulé notamment autour de la présentation du centre d’examen de l’APMA, l’un des quatre en Afrique promouvant le référentiel IPMA de management de projet. Les 3 autres pays africains sont :

  • l’Afrique du Sud,
  • l’Egypte,
  • le Nigéria.

Samir Benmohamed, cite les 4 certifications accordées par APMA, via les Etablissements privés de formation agréés par l’Etat, car l’APMA étant une organisation à but non lucratif, à savoir les certifications 4 L:

  1. A : directeur de portfolio,
  2. B : directeur de programme ;
  3. C : directeur de projet ;
  4. D : chef de projet.

« Contextuel », « comportemental » et « techniques » : les groupes de compétences

Samir Benmohamed, rappelle que le référentiel IPMA est basé sur la certification individuelle, qui fait que, explique-t-il que « chaque individu doit avoir 23 compétences sur les 28 requis pour pouvoir être certifiés. »

Les compétences sont regroupées en trois grands groupes :

  1. Le « contextuel » : comprenant la stratégie, la culture, les valeurs,
  2. Le « comportemental » : où l’on trouve les 10 compétences, dont l’autoréflexion, le leadership, la technique de négociation, le management de la qualité,
  3. Les « techniques » : « comment calculer un cout », « comment calculer un risque », « comment calculer un risque », « comment calculer un procurement ».

Parmi les autres produits de l’APMA présentés lors de cette rencontre, figurent la Certification pour coach et trainer : (CCT) et Agile Leadership, alors que pour entreprise, il y la  DELTA (La total quality).

C’est qui l’IPMA ?  

L’IPMA est une association internationale établie dans 70 pays dans le monde, en Europe, en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu’en Australie et en Nouvelle-Zélande. 5 sur les 70 sont basés en Afrique : l’Algérie, le Nigéria, l’Egypte, l’Afrique du Sud et le Maroc. Récemment, elle s’est déployée dans 8 pays, dont le Brésil, l’Azerbaidjan, la Bolivie, la Chine et le Chili.

Selon le site Web de IPMA, les missions de celle-ci sont :

  • développer des compétences en gestion de projet dans diverses régions géographiques,
  • interagir et construire des relations avec les praticiens, les entreprises, les agences gouvernementales, les universités, les collèges, les organismes de formation et les sociétés de conseil
  • offrir une demande de produits et services basés sur les normes de l’IPMA,
  • faciliter le réseautage et de l’échange d’idées parmi les praticiens de la gestion de projet du monde entier,
  • développer la pratique de la gestion de projet et de la collaboration grâce à une coopération efficace.
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page