CommuniquésSanté

AstraZeneca : présente la solution de protection des enfants contre le VRS

La solution d'AstraZeneca est la première approuvée au Moyen-Orient et l’Afrique du Nord pour contre la menace croissante du virus respiratoire syncytial

90% des enfants dans le monde sont infectés par ce virus, saisonnier et commun, au cours des deux premières années de leur vie, ce qui représente un risque encore plus grand pour les bébés nés prématurément

Cet automne et hiver, les virus respiratoires tels que la grippe saisonnière et le COVID-19 demeurent les causes principales des infections et hospitalisations à travers le monde. Nous ne pouvons pourtant pas ignorer le virus respiratoire syncytial (VRS), un virus saisonnier et commun qui présente un risqueplus élevé chez les enfants, en infectant90% au cours des deux premières années de leur vie[i][ii][iii].

La «saison des virus»

Typiquement connue comme la «saison des virus», la saison des fêtes avec les rassemblements, les températures froides et plus de temps passé à l’intérieur, contribue à la propagation rapide des maladies. Alors que les mesures de santé publique, mises en place depuis 2020 pour lutter contre le COVID-19, ont naturellement entraîné une baisse des taux mondiaux d’infection par le VRS[iv], des nouvelles données suggèrent que la saison du VRS est devenue plus imprévisible, et le nombre des cas augmente à nouveau. D’après une étude rétrospective de 10 ans, conduite au Liban, les hospitalisations causées par le VRS devraient généralement augmenter fin octobre et début novembre et culminer pendant les mois de janvier et février[v].

Comme il n’existe actuellement aucun traitement spécifique pour l’infection par le VRS, la prévention est essentielle pour les bébés à haut risque, comme ceux nés prématurément ou atteints d’une maladie pulmonaire chronique ou d’une dysplasie broncho-pulmonaire[vi].

Obligation de vacciner les enfants avant le début de la saison

AstraZeneca a récemment introduit, au Moyen-Orient, la seule option approuvée et disponible pour la prévention des maladies des voies respiratoires inférieures graves causées par le VRS et nécessitant une hospitalisation chez les enfants à haut risque. Administrée sous forme d’injection mensuelle pendant la saison du VRS (environ cinq mois), il est recommandé que les enfants à haut risque reçoivent leur première dose avant le début de la saison[vii].

Etant la cause principale d’infections des voies respiratoires inférieures chez les enfants[viii], et ayant entraîné plus de trois millions d’hospitalisations à travers le monde en 2019[ix], il est crucial de mettre en œuvre des mesures préventives pour protéger ce segment vulnérable de la population tout en évitant la pression que ce virus peut causer sur les systèmes de santé.*

Enfants à haut risque de contracter le VRS

Le VRS se manifeste généralement par des symptômes légers, semblables à ceux du rhume, tels qu’une fièvre légère, une toux et une congestion[x].Cependant, les bébés nés prématurément (avant la complétion de 35 semaines de grossesse) ou avec certains problèmes pulmonaires ou cardiaques, courent un risque plus élevé de contracter une infection plus grave[xi]. Ce qui aboutit à une hospitalisation et peut même, dans certains cas, mettre leur vie en danger.

Algérie : 47.9% des sujets ont été testés positifs pour le VRS

Chaque année, on estime que 15 millions de bébés naissent prématurément et ont des voies respiratoires sous-développées qui rendent plus difficile la lutte contre le VRS. Dans de tels cas, une infection grave par le VRS peut se propager aux poumons, provoquant une pneumonie ou une bronchiolite accompagnée de symptômes tels qu’une respiration rapide, une respiration sifflante et une coloration bleue de la peau[xii].

Dans une étude virologique récente sur les infections aiguës des voies respiratoires inférieures chez les enfants en Algérie, 47.9% des sujets ont été testés positifs pour le VRS, le plus répandu parmi les six autres virus testés. Les taux maximaux de positivité ont été observés entre la fin janvier et la fin mars. [xiii]

Pendant la saison du VRS, les parents peuvent également prendre d’autres mesures importantes pour aider à protéger leurs enfants, comme leur laver fréquemment les mains, éviter les foules et les autres enfants, en particulier ceux qui sont atteints d’un rhume ou de la fièvre, et garder les jouets, les vêtements, les couvertures et les draps propres.

Références

 

[i] Piedimonte G, Perez MK. Respiratory syncytial virus infection and bronchiolitis. Pediatr Rev. 2014;35(12):519-530. doi:10.1542/pir.35-12-519

[ii]Collins et al. Journal of Virology. 2008:2040–2055

[iii]Glezen WP et al. Am J Dis Child. 1986;140(6):543-546

[iv]Rabia Agha and Jeffrey R. Avner. Delayed Seasonal RSV Surge Observed During the COVID-19 Pandemic. Pediatrics- Official Journal of the American Academy of Pediatrics. 2021; 148(3):e2021052089

[v]Naja Zeina, Fayad Danielle, et.al, Bronchiolitis Admissions in a Lebanese Tertiary Medical Center: A 10 Years’ Experience, Front Pediatr. 2019; 7: 189. Published online 2019 May 17. doi: 10.3389/fped.2019.00189

[vi]Centers for Disease Control and Prevention. Respiratory Syncytial Virus (RSV): symptoms and care. http://www.cdc.gov/rsv/about/symptoms-html. Accessed October 2022

[vii]Synagis SmPC; 2021.

[viii]Rossi GA, Colin AA. Infantile respiratory syncytial virus and human rhinovirus infections: respective role in inception and persistence of wheezing. Eur Respir J.2015;45(3):774-789. doi:10.1183/09031936.00062714

[ix]You Li. E al,. Global, regional, and national disease burden estimates of acute lower respiratory infections due to respiratory syncytial virus in children younger than 5 years in 2019: a systematic analysis [Internet]. Vol. 399. The Lancet; 2022. Available from: https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(22)00478-0/fulltext. Accessed October 2022.

[x]Respiratory syncytial virus (RSV): symptoms & causes. Mayo Clinic. https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/ respiratory-syncytial-virus/symptoms-causes/syc-20353098. Accessed October 2022.

[xi]Goldstein M, Phillips R, DeVincenzo JP, et al. National Perinatal Association 2018 Respiratory Syncytial Virus (RSV) Prevention Clinical Practice Guideline: an evidence-based interdisciplinary collaboration. Neonatology Today. 2017;12:1-27

[xii]Respiratory syncytial virus in children and adults. Cleveland Clinic. Updated April 2, 2020. https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/8282-respiratory-syncytial-virus-in-children-and-adults. Accessed October 2022

[xiii]Virologic study of acute lower respiratory tract infections in children admitted to the paediatric department of Blida University Hospital, Algeria; New Microbes New Infections; July 2019

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page