EntretienSuccess Story

Brahim Elciboga, DG de Tosyali Algérie : « Le secret de notre réussite est à résumer en un seul mot : l’intégration »

Tosyali Algérie, est leader de l’industrie sidérurgique en Algérie, produisant 4 millions de tonnes de rond à béton, fil machines et pipelines par an, au bénéfice du secteur de la construction dans le pays et ailleurs.  

La société, opérationnelle depuis 2013, a nécessité pour sa réalisation un investissement initial de 500 millions de dollars. Elle compte trois laminoirs de rond à béton, un laminoir de fil machine et une unité dédiée aux tubes en spirale.

Depuis décembre 2021, une unité de fabrication de l’acier plein  est en voie de construction pou délai de 30 mois (livraison prévue en juin 2024). Elle a nécessité un investissement de 1.5 milliards de dollars et devra produire 2,5 millions de tonnes d’acier plein par an. L’acier plein sera destiné à plusieurs secteurs, tels que naval, automobile, électrique et autres.

C’est dans ce décor planté, que Brahim Elciboga, directeur général (DG) de Tosyali Algérie, nous a accordé une entrevue lors de Batimatec 2022, qui s’est tenu du 15 au 19 mai 2022 à Alger.

Tosyali, n’est plus à présenter, étant l’emblème d’un projet structurant et leader de l’industrie sidérurgique.  Quel est le secret de cette success story ?

Notre secret est à résumer en un seul mot : l’intégration. Nous avons commencé par enrichir la teneur de notre acier. Il faut savoir que, auparavant, nous importions des matières premières (dont le minerai de fer), qui rentrent à prés de 75% dans la composante de l’acier. Ce qui nous coutait énormément. Afin de réduire notre facture liée à l’importation, nous avions décidé de recourir à l’achat des matières premières composant 58% de notre acier, donc moins chères, et ensuite les enrichir pour atteindre les 75%.  Pour cela, une unité a été mise en place et a permis d’augmenter notre production pour avoisiner les 4 millions de tonne par ans, dont 3 millions de tonnes de rond à béton, 600 000  de tonnes de fil machine et 250 000 tonnes de tubes spirales (pipelines).

Tosyali Algérie, a, depuis 2018, conforté sa position de leader de l’industrie sidérurgique en se dotant d’une unité de production de pellet, qui transforme le minerai de fer en boulettes appelées pellet.

Cette unité réduit le minerai de fer aggloméré (pellet) pour son utilisation dans les fours à arcs. L’unité de DRI (Direct Reduced Iron ou le minerai de fer pré-réduit) est dotée d’une de capacité de production de HDRI et CDRI (Hot and cold) de 2,5 millions de tonnes par an.

Notre deuxième exemple d’intégration est relatif à la logistique. Nous avons réalisé un quai minéralier pour s’occuper par nous-mêmes de notre chargement et déchargement des bateaux accostés chez nous, adossé à une flotte de camions pour l’acheminement, sur une bande convoyeuse, de nos produits du port d’Arzew vers notre site de production. Cette opération a permis de réduire nos dépenses liées à la sollicitation des services d’un transporteur ou d’un logisticien.

Vos produits obéissent-ils aux standards internationaux, notamment, en matière de qualité et de respect environnemental? 

Oui bien sûr. La preuve, nous sommes exportateurs (1ers en Afrique) vers des pays dont le respect de la qualité et de l’environnement est un critère de choix pour l’acquisition de n’importe quel produit. Je cite à titre non-exhaustif, le Canada, la Chine et les Etats-Unis. D’autant que les deux derniers pays cités sont des grands importateurs et tentent, ainsi, de répondre à des demandes incommensurables émanant de leurs populations et des acteurs de leur tissu économique respectifs, et ce, en se lançant, à leur tour, dans des productions avantageuses pour leurs pays.

D’ailleurs, le respect de préservation de l’environnement et la réduction de la consommation de ressources naturelles figurent dans le processus de Tosyali Algérie. Nous sommes, également, adeptes de la réduction de l’empreinte carbone.

Sinon, votre stratégie client repose sur quels axes ?

Dans ce cadre, nous citerons : La satisfaction des clients et autres parties prenantes et la compréhension des besoins présents et futurs pour anticiper les attentes ;

  1. L’amélioration continue des performances : une préoccupation quotidienne pour garantir la pérennité de la société ;
  2. Le respect de la règlementation et des exigences des normes en vigueur, qui garantissent au client un produit sécurisé et répondant aux obligations normatives et règlementaires ;
  3. La mise à disposition des moyens et outils qui assure la pérennité de l’activité et permet de livrer le produit dans les délais.

On ne peut faire l’impasse sur la période du Covid-19. Comment a fonctionné Tosyali Algérie durant cette pandémie mondiale ?

En vérité, Tosyali Algérie a maintenu son cap de production et sa capacité initiale. Le rythme imprimé à son fonctionnement et celui déployé par nos équipes, n’ont pas changé d’un iota. Tout cela, bien sur, en respectant le protocole sanitaire exigé par l’Organisation mondiale de la santé (Oms), notamment, le respect des gestes barrières, la distanciation sociale et le port du masque de protection. En revanche, ce sont nos ventes qui ont baissé pour des raisons liées à la crise traversé par nos clients potentiels, dont la Chine, qui, comme vous le savez, a été fortement touchée par le Coronavirus. Mais sans que cela soit impactant, négativement parlant, sur les salaires de nos collaborateurs ni sur l’emploi d’une manière générale.

Bio express de Brahim Elciboga : 

Brahim Tosyali est né en 1976 en Turquie. Après des études universitaires en Turquie, il s’est installé en France où il a décroché un diplôme en Economie international à la Sorbonne.

il cumule, à ce jour, 24 ans d’exercice dans plusieurs pays, dont la France, l’Iran et, depuis 2019, en Algérie, à la tête de Tosyali Algérie, basée dans la wilaya d’Oran.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page