ENVIRONNEMENT

Célébration de la journée mondiale des zones humides (JMZH) à Skikda

Un programme de sensibilisation jusqu’au 8 février

Skikda-L’annexe du Conservatoire national des formations à l’environnement (CNFE) Maison de l’Environnement Skikda, a initiée une journée portes-ouvertes sur la protection des zones humides au profit des enfants, ce 28 janvier 2020, au niveau de la Maison de jeunes des Frères-Saker.

L’action intervient dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale des zones humides (JMZH), coincidant avec le 2 février de chaque année, et dont le thème retenu pour 2020 est ‘’Les zones humides et la biodiversité’’.

Ont pris part à ces portes-ouvertes, l’Observatoire national de l’environnement et du développement durable (ONEDD), le Commissariat national du littoral (CNL), l’association TODDAY « Tourisme, objectifs du développement durable, ambitious youth ».

« Le programme comporte également des portes-ouvertes au niveau de la maison de l’environnement Aissa Boukerma, le 04 février 2020, et une sortie pédagogique vers la zone humide Guerbes-Sanhadja, en date du 08 février 2020. »

A indiqué la représentante de l’annexe du CNFE Maison de l’Environnement Skikda, Khaoula Keddissa, dans une déclaration à DZCharikati.

Une cadre à l’ONEDD, Nadjoua Tawtaw, a, de son coté, expliqué « Notre but est d’expliquer aux citoyens qu’il existe une surveillance environnementale et un contrôle rigoureux par des laboratoires spécialisés, qui dénoncent tout dépassement réglementaire et la constatation de toute pollution causée par le rejet des déchets des entreprises, qu’elle soient petites ou grandes. »

Pour sa part, Sabah Neguira, responsable du Club Vert au niveau de la Maison de jeunes Frères-Saker, a annoncé que « le Club Vert prévoit des sorties et des campagnes de sensiblisation de toutes sortes, devant cibler les générations futures. »

Enfin, le président de Todday, Smail Lekhchine, a révélé que « Nous comptons, dans le même esprit de préservation environnementale, organiser une sortie touristique à Kerkera, une commune à l’Ouest de Skikda, une région qui demeure peu connue du grand public. »

A souligner que cette campagne de sensibilisation se déroulait dans un déferlement de décibels, via une musique tonitruante sortant de grandes baffles.

Ceci impacte négativement le degré d’assimilation des enfants, cible de choix des organisateurs.

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page