Justice

Feux de forêt à Tipaza : 19 personnes arrêtés et 6 en fuite dont 4 étrangères

Tipaza-19 personnes ont été reconnues comme coupables d’avoir volontairement mis le feux qui ont ravagé les forêts de la wilaya de Tipaza (Gouraya). Elles sont actuellement mises en détention préventive, en attendant que l’instruction du juge d’instruction, devant lequel elles comparaissent, révèle d’autres charges à leur encontre.

C’est ce que vient de révéler le procureur de la République prés le tribunal de Tipaza, lors d’une conférence de presse ce matin, en se basant sur les résultats de l’enquête préliminaire diligentée par la Brigade de gendarmerie de Gouraya et Cherchell et la Police judiciaire de la Sûreté de wilaya de Tipaza

Le procureur de la République, tient à détailler que « les 19 personnes sont scindés en 4 groupes distincts. »

Le premier groupe est composé de 3 personnes. Il a été découvert que le principal accusé utilisait une bonbonne de gaz butane (prise de photo faisant foi), pour provoquer l’incendie. Les enquêteurs ont pu également saisir un téléphone mobile, soigneusement caché, servant à la prise en contact entre les 3 protagonistes. Aussi, des SMS ont été détectés, prouvant le contact avec des personnes établies à l’étranger, pour le transfert devises via Western Union. Les 3 personnes se sont vu reprocher les chefs d’accusation de : ‘’Actes de démolition’’, ‘’atteinte à la sécurité de l’Etat’’, ‘’pyromanie’’.

Le deuxième groupe est constitué de 8 personnes. L’enquête a abouti au fait que ce groupe a été incité et manipulé par le premier groupe pour des actes de pyromanie. Les griefs retenues à l’encontre de ce deuxième groupe : ‘’Actes de démolition’’, ‘’pyromanie’’

5  personnes composent le troisième groupe. A ce dernier, il est reproché la mise à feu volontaire de leurs demeures, dans le but de bénéficier de l’aide de l’Etat accordée en guise de dédommagement dans ce cas de figure. ‘’Pyromanie’’

Le quatrième et dernier groupe est fait de 3 personnes. Ces dernières ont, selon l’enquête, via Facebook et par voie directe, incité des citoyens à faire des attroupements troublant l’ordre et la tranquillité publics. Charges contre ce groupe : ‘’ incitation au trouble public devant les administrations.’’

Par ailleurs, 6 personnes toujours en fuite, sont activement recherchées par les services de Sécurité. Parmi elles, 4 sont des étrangers et se sont vu lancer à leur encontre un ‘’mandat d’arrêt international’’, pour notamment ‘’complot contre l’Etat algérien’’, alors que les 2 autres, de nationalité algérienne, sont sous le coup d’un ‘’mandat d’arrêt’’.

 

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer