CommuniquésEnergies Renouvelables

Nadir Habayeb: ”Le changement climatique est local : Transformer les objectifs mondiaux en actions locales”

General Electric-Nous reprenons ici telle quelle la contribution du vice-président senior de General Electric (GE) et président et PDG de GE International Markets, reflétant la position de GE sur le changement climatique, notamment celle liée au recours à une décarbonisation rapide et efficace, traduite par le déploiement des énergies renouvelables et du gaz. Dans cette contribution, Nadir Habayeb, préconise de “réduire les émissions de carbone, apporter de nouvelles technologies plus respectueuses de l’environnement et soutenir la transition énergétique.”

Par Nabil Habayeb

Les objectifs ambitieux annoncés et réaffirmés lors des sommets tels que le Dialogue régional sur le climat, le Sommet des leaders sur le climat et d’autres encore, reflètent la prise de conscience que nous sommes à un moment critique de la lutte. Partout dans le monde, des gouvernements, des particuliers et des entreprises prennent des mesures concrètes pour faire face à la crise sans précédent engendrée par le changement climatique. C’est une bonne nouvelle.

Et pourtant, notre capacité à surmonter ce défi et à obtenir les résultats que nous souhaitons si urgemment ne se fera pas uniquement par le biais d’événements comme ceux-ci, ni lors de réunions politiques gouvernementales, ni dans les salles des conseils d’entreprises. Bien que ces événements soient nécessaires à la prise d’engagements, c’est sur les terrains locaux qu’il faudra agir pour atteindre ces objectifs.

De la théorie à la pratique 

Le succès se produit en fait quand la théorie se transforme en pratique, c’est-à-dire dans les maisons, les usines, les infrastructures industrielles, les centrales électriques et les immeubles de bureaux à travers l’Algérie où des technologies peuvent être déployées, des systèmes et des pratiques durables, à faible ou à zéro émission de carbone. Cela doit se faire dans une grande diversité de zones géographiques, de climats, de données démographiques et d’économies.

Certains pays sont densément peuplés ; d’autres, comme l’Algérie, possèdent de vastes zones inhabitées. Certaines régions tirent toute leur eau du dessalement et ont besoin d’une climatisation constante pendant les étés suffocants ; d’autres ont des rivières qui coulent à plein flots toute l’année, et leur principale préoccupation est le chauffage pendant les hivers glaciaux.

Ces différentes conditions ont un impact non seulement sur la réponse de chaque pays au changement climatique, mais aussi sur la manière dont ils abordent le “trilemme énergétique” plus largement. Ce trilemme reflète le défi que les pays, comme l’Algérie, doivent relever pour assurer la durabilité, tout en équilibrant leurs besoins dans deux autres domaines essentiels : l’équité énergétique (souvent liée au caractère abordable de l’énergie), et la sécurité et la fiabilité énergétiques.

Même si le monde se rassemble autour de la nécessité d’une action concertée, la voie empruntée par chaque pays et chaque communauté sera différente. Cela signifie tout simplement que pour être efficace, l’action en faveur du climat – en particulier dans le contexte du trilemme énergétique – devra être largement localisée. Cette approche locale nécessite le recours à la technologie et une compréhension de l’environnement et du marché local.

C’est pourquoi, en cette période d’action, nous nous appuierons sur notre travail avec les clients et les gouvernements du monde entier et soutiendrons l’exécution des engagements énoncés pour aller plus loin et plus vite vers un avenir plus durable. Nous devons nous tourner vers l’avenir avec de nouveaux paradigmes et de nouvelles technologies, aux côtés des clients, des gouvernements et des partenaires.

Ré-imaginer les technologies de demain

Nous apportons des technologies éprouvées qui aideront les clients à prendre des mesures dès aujourd’hui, tandis que notre recherche et développement en cours – avec une dépense annuelle de 1,5 milliard de dollars US en R&D liée à l’énergie – fournira les nouvelles technologies dont ils auront besoin dans les années à venir.

Nos turbines à gaz peuvent déjà fonctionner avec des carburants qui mélangent le gaz naturel et l’hydrogène, ce qui permet de réduire les émissions de CO2. Grâce aux innovations en cours, bon nombre de nos turbines pourront transitionner vers un fonctionnement à 100 % avec de l’hydrogène. Il s’agit d’un tournant majeur, car les turbines à gaz alimentées à l’hydrogène ouvriront une ère d’électricité distribuable à faible teneur en carbone, fournissant un appui nécessaire à l’intermittence de l’énergie renouvelable. Dans le secteur des énergies renouvelables, nous disposons de certaines des turbines les plus grandes et les plus efficaces au monde. Notre matériel et nos logiciels pour le réseau électrique permettent de garantir que l’électricité soit fournie aux consommateurs de manière fiable et efficace.

Dans le domaine de l’aviation, nous continuons à améliorer les performances des moteurs pour un meilleur rendement énergétique. À plus long terme, nous mettons à l’essai des carburants durables pour les compagnies aériennes et nous explorons des idées de systèmes de propulsion électrique qui ré-imaginent le moteur d’avion.

Soutenir la transition énergétique

Dans l’ensemble du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, l’accent est mis sur la réduction des émissions de carbone et la diversification du mix énergétique.

Avec cet objectif en tête, l’Algérie prévoit de diversifier son mix énergétique grâce à une nouvelle stratégie en matière d’énergies renouvelables. GE est prêt à apporter son aide, notamment grâce à sa technologie novatrice de turbine à gaz de classe H pour des centrales électriques à rendement record. Nous sommes également prêts à fournir des technologies éoliennes et autres énergies renouvelables pour les futurs projets du pays.

Finalement, notre succès en tant que communauté mondiale dans la poursuite d’un avenir à faible émission de carbone exige des mesures immédiates, sur l’ensemble des chaînes de valeur et dans le monde entier. Les engagements annoncés et réaffirmés par les dirigeants mondiaux nous donnent l’orientation et l’inspiration dont nous avons besoin.

Pour ceux d’entre nous qui travaillent dans les usines, les installations et les systèmes où la décarbonisation a lieu, notre tâche consiste à transformer ces engagements mondiaux et nationaux en mises en œuvre locales qui nous mèneront vers un avenir durable et à faible émission de carbone.

Nabil Habayeb est vice-président senior de GE et président et PDG de GE International Markets.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page