culture

‘’Hanine’’, pièce de théâtre pour enfants

Demain, à la Maison de la Culture Mohamed-Serradj Skikda

Demain, jeudi, sera présentée, à la Maison de la Culture Mohammed-Serradj Skikda, la générale de la pièce de théâtre ‘’Hanine’’, une coproduction du Théatre régional de Skikda et l’Association ‘’Baraem alfen ettakafia Skikda’’, dont c’est la deuxième œuvre artistique après ‘’Madinat El Oumara’’ ou ‘’Ville des princes’’.

La trame tourne autour de l’acquisition par un commerçant cupide et sans scrupule, d’un jeu électronique ‘’Fatet Essakakir’’ ou ‘’La fille des bonbons’’, pour la mettre à la disposition des enfants, dans un but commercial. Malheureusement pour ce commerçant, c’est sa fille, Hanine, qui en fera les frais de la nocivité de ce jeu. Surfant dans le monde virtuel mais très dangereux de ‘’La fille des bonbons’’, Hanine découvrira à son insu, la dépendance et la lobotomisation induites. Alors, prenant son courage à deux mains, elle se lancera dans une campagne de sensibilisation pour prévenir d’autres enfants. Nous laisserons la suite aux spectateurs, qui viendront demain nombreux, assister à la présentation.

Cette transcription succincte de l’histoire, rappelle à bien des égards ‘’La Baleine bleue’’ et aussi ‘’Meriem’’, jeux mortels ayant fait le buzz du fait de mort d’enfants qu’ils ont provoqué.

D’ailleurs, c’est l’objectif avoué de la femme metteur en scène de ‘’Hanine’’, Asma Ben Ahmed, 24 ans, étudiante de mathématiques à l’Université 20-Aout-1955 Skikda. « Nous voulions, par cet œuvre, qui couvait en notre esprit lors de l’affaire de la ‘’Baleine Bleue’’ et ‘’Meriem’’, mettre en garde les enfants, entre 5 et 12 ans, auxquels cette œuvre est destinée. Pour cela, dans un souci de distinction, nous avions, en novembre 2018, ‘fondé ‘’Baraem Alfen Ettakafia’’ Skikda, présidée, depuis, par Raouf Chebel, et composée majoritairement des membres et élèves de l’Association ‘’Basma’’, de notre père et maitre, Fouad Ben Ahmed.»

A indiqué Asma Ben Ahmed, lors de la conférence de presse, qui s’est tenue ce matin à la Maison de la Culture Mohammed-Serradj Skikda.

La réalisatrice a tenu également à ajouter qu’ « il était difficile de donner un aspect réaliste à une œuvre destiné aux enfants, plutôt adeptes de l’imaginaire. L’apport d’Achour Boukeloua et aussi de mon père, l’un des pionniers du théâtre pour enfants, fut déterminant dans la conception de cette pièce ou la pédagogie infantile doit être prédominante dans la transmission du message sensibilisateur. L’Office national des droits d’autres (ONDA), nous a aussi aidé dans la réalisation

De son coté, Zineddine Nacer, chef du Département artistique et culturel au Théâtre régional de Skikda, a indiqué que ‘’le Théâtre régional de Skikda a participé financièrement à cette mise en scène, et pour la deuxième fois avec ‘’Baraem Alfen Ettakafia’’ Skikda. Nous avons pris en charge, à partir de 100 000 DA comme budget initial, la décoration, les costumes, mais aussi la communication et la couverture médiatique, et le transport dans le cadre des tournées, une quinzaine y sont prévues, programmées à partir de la rentrée sociale, à travers le territoire national. »

Ce cadre a en outre révélé que ‘’Depuis sa fondation en 2009, le Théâtre régional de Skikda a produit 25 pièces de théâtre, dont 11 pour enfants.

Balkis Boukeloua, 20 ans, étudiante 2ème année de biologie à l’Université 20-aout-1955 Skikda, tenant le rôle principal  »Hanine », a, quant à elle, mis en relief la difficulté de jouer le rôle d’un enfant,  le deuxième de sa carrière, après celui du papillon dans ‘’Madinat el Oumara’’, du fait de se rajeunir et de donner un trait combatif à ‘’Hanine’’ Pour sa part, Meriem Mohammed Ben Ali, 18 ans, universitaire, endossant le personnage de la poupée  Barbie, a également mis en relief la difficulté de son interprétation, la deuxième de sa carrière après celle de ‘’Amiret Ennar’’ dans ‘’Madinat el Oumara’’.

Générique

Hanine : Pièce de théâtre pour enfants (5 à 12 ans), de 50 minutes.

Coproduction: Théâtre régional de Skikda/Baraem Alfen Ettakafia Skikda

Metteur en scène : Asma Ben Ahmed

Metteur en scène adjoint : Djalal Bouchalit

Chorégraphie : Asma Ben Ahmed

Scénographie : Balkis Boukeloua et Mehdi Bourouis

Musique : Salah Bendaif

Interprétation :

Balkis Boukeloua : Hanine (déjà cité)

Rahil Boukeloua : Fille des bonbons

Nizar Boukeloua : Alghaz (Devinettes)

Meriem Mohammed Ben Ali : Barbie (déjà cité)

Aymen Ben Ahmed : Le commerçant. Ce dernier a remplacé au dernier moment Souhaib Aissoub, ayant eu un empêchement personnel.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page