Energies RenouvelablesJeunes TalentsRecherche Scientifique

Hayat Bouzeghaia et Rayan Souki : réalisation du premier réfrigérateur solaire à adsorption (charbon actif-méthanol)

Université de Biskra-Hayat Bouzeghaia et Rayan Souki, originaires de Batna et de Biskra, deux étudiantes de troisième année Licence des énergies renouvelables, à la Faculté des sciences et de la technologie (Département Géni mécanique) de l’Université Mohammed-Khider, ont mis au point le premier réfrigérateur (ou chambre froide) solaire à adsorption utilisant le couple charbon actif-méthanol.

Innovation grâce à laquelle Hayat Bouzeghaia et Rayan Souki ont pu dérocher haut la main le deuxième prix de Energy Innovation Challenge (EIC), concours organisé lors de la 4ème édition du Salon de l’électricité et des énergies renouvelables (SEER), par Advision El Djazair, du 8 au 11 mars 2021, au Palais des Expositions (Safex : Société algérienne des foires et exportations), Alger.

Hayat Bouzghaia, a expliqué que « l’innovation est au stade expérimental, dédiée au secteur agroalimentaire et pharmaceutique, et particulièrement aux agriculteurs. »

En détails, sa binôme, Rayan Souki, révélé que « la chambre solaire que nous avions conçue est destinée au stockage des produits alimentaires, des vaccins et des produits pharmaceutiques. »

Le réfrigérateur solaire a été mis au point grâce à l’apport de l’encadreur, Kamel Aoues, Professeur au Département de Génie mécanique (Université Mohammed-Khider, Biskra), qui a indiqué que « ce projet représente l’étude et la réalisation du premier prototype de réfrigération solaire à adsorption au département de Génie Mécanique, Faculté des Sciences et de la Technologie à l’université Mohamed Khider, Biskra. Cette installation frigorifique qui utilise l’énergie solaire comme apport énergétique de fonctionnement, se base sur le phénomène adsorption/désorption, utilisant le charbon actif/méthanol comme couple de travail. A travers une conception et un dimensionnement des différents composants de la machine: le capto-adsorbeur, le condenseur et l’évaporateur ainsi que la chambre froide. »

Concluant : « Des tests préliminaires du banc d’essais expérimentales a aboutit à des résultats très satisfaisantes et une diminution de la température à l’intérieur de la chambre froide de l’ordre de 20 °C par rapport à celle de l’ambiance. »

Gageons que l’industrialisation de cet équipement, figurera, incessamment, dans les priorités du tissu industriel, énergétique et agricole de l’Algérie.

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page