Intelligence Artificielle

l’IA et la blockchain : au service du développement de la supply chain

Comment l'IA, le machine learning, le deep learning et le blokchain peuvent apporter une plus-value aux différentes activités de la supply chain

ActuAI : par Marie-Claude Benoit

La chaîne d’approvisionnement est confrontée à des défis de taille, de la volatilité des marchés à la demande des consommateurs en évolution constante. Dans ce contexte complexe, l’intégration de technologies émergentes telles que l’IA, le ML et la blockchain, ouvrent la voie à une efficacité accrue, une transparence renforcée et une gestion des risques améliorée. Les principales activités de la supply chain englobent : l’approvisionnement en matières premières, la transformation et la fabrication, la gestion des stocks, la logistique et la distribution, la gestion des commandes et des fournisseurs, ainsi que le service client.

Avantages de la chaîne d’approvisionnement

Une gestion efficace de la chaîne d’approvisionnement est essentielle pour :

  • garantir la disponibilité des produits,
  • réduire les coûts,
  • améliorer la satisfaction client,
  • maintenir un avantage concurrentiel sur le marché.

Blockchain : traçabilité garantie

La blockchain, souvent associée à la cryptomonnaie, trouve également des applications dans la supply chain. En tant que registre distribué et sécurisé, elle offre une traçabilité sans précédent à chaque étape du processus d’approvisionnement.

Les transactions enregistrées sur la blockchain sont immuables et transparentes, ce qui réduit les risques de fraude et de contrefaçon. Chaque acteur de la chaîne, qu’il soit fournisseur, transporteur ou distributeur, peut vérifier et enregistrer des informations en temps réel. De la provenance des produits à la gestion des stocks et des contrats intelligents, la blockchain permet ainsi d’optimiser la chaîne d’approvisionnement, de manière sécurisée et responsable.

L’IA, le machine learning et le deep learning :  valeur ajoutée avérée

L’IA, le machine learning et le deep learning apportent une valeur ajoutée à la chaîne d’approvisionnement en permettant une optimisation plus fine et une prise de décision proactive. Les algorithmes d’IA analysent de vastes ensembles de données pour identifier des :

  • schémas,
  • des tendances,
  • des anomalies dans les données de la chaîne d’approvisionnement.

Ce qui lui permet une meilleure prévision de la demande, une gestion plus efficace des stocks et une planification logistique optimisée. De plus, l’IA peut automatiser des tâches répétitives telles que la gestion des commandes et des fournisseurs, libérant ainsi des ressources précieuses pour des activités à plus forte valeur ajoutée.

L’IA et l’automatisation peuvent contribuer à dégager davantage de valeur lorsqu’elles sont intégrées aux données fiables fournies par la blockchain.

Cas d’usage de la blockchain : IBM Food Trust pour la traçabilité des produits agroalimentaires

IBM Food Trust est une plateforme basée sur la technologie de la blockchain développée par IBM. Elle vise à améliorer la traçabilité, la transparence et la sécurité dans l’industrie alimentaire en permettant aux entreprises et aux consommateurs de suivre et de tracer les produits alimentaires tout au long de la chaîne d’approvisionnement, depuis la ferme jusqu’à la table du consommateur.

En stockant les données sur les récoltes, la transformation, l’emballage et l’expédition sur la blockchain, Food Trust permet de retracer les produits en quelques secondes seulement, alors que plusieurs jours ou semaines étaient auparavant nécessaires. Après 18 mois de tests, durant lesquels des millions de produits alimentaires individuels ont été tracés par les distributeurs et les fournisseurs, IBM l’a lancée en 2018.

Parmi les premiers utilisateurs de la plateforme, on trouve des géants de l’agroalimentaire comme Walmart, Unilever, Nestlé et Carrefour, qui visent à renforcer la confiance de leurs clients et à répondre aux exigences réglementaires en matière de sécurité alimentaire.

Nestlé, Carrefour et Walmart : cas pratiques d’usage

Nestlé, l’un des premiers à collaborer avec IBM pour la solution, a testé sa capacité à retracer les fruits et légumes de ses produits alimentaires pour bébés de la marque Gerber, l’a ensuite appliquée avec Carrefour à leur gamme de lait infantile GUIGOZ. Les clients, en scannant le QR code depuis un smartphone, peuvent accéder à l’ensemble des informations concernant le lait, son origine, les étapes de production et les contrôles qualité. Nestlé a étendu l’utilisation de la solution en 2020 pour la traçabilité de sa marque de café “Zoégas”.

Carrefour l’utilise également pour permettre à ses clients de vérifier la traçabilité de certains de ses produits frais comme :

  • le poulet,
  • le saumon,
  • les œufs.

Walmart, quant à lui, utilise la solution afin de réduire la propagation des maladies d’origine alimentaire en identifiant les problèmes dans la chaîne alimentaire.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page