EnergieSuccess Story

Mokhtar Bounour, l’Algérien en Espagne: Une réussite au bout de l’énergie

Diaspora-Mokhtar Bounour, doctorant en Business Administration (BSI Genève), occupe actuellement le poste de Business Development Director (directeur du développement des affaires) au sein du Grupo Fertiberia Spain en charge de l’Afrique, du Moyen-Orient et de la Turquie.

Consécration de 23 ans d’expérience dans plusieurs pays du monde, notamment au sein de General Electric Inc. Dernier diplôme décroché : Master en commerce international obtenu à l’université Rey Juan-Carlos à Madrid, en Espagne, avec une note de 9.85/10 (meilleure note de la promotion), ce qui prépare son doctorat en Business Administration, qu’il compte décrocher en 2021

C’en sont quelques indices qui font compter Mokhtar Bounour« parmi ces exceptions de la diaspora algérienne qui font rêver les multinationales. »,  pour reprendre les termes utilisés dans le portrait que lui a consacré l’hebdomadaire économique, Eco Times, dans son numéro 10 (Lien à consulter : https://cutt.ly/IgEiauD)

Grupo Fertiberia, qui « est l’un des principaux producteurs d’engrais, d’ammoniac et de dérivés en Europe, et une référence permanente pour l’agriculture espagnole considérée présentement comme l’une des plus avancées au monde. », a su reconnaitre en cet algérien, pour qui l’aspect évolutif de l’entreprise est une condition sine qua non pour son adaptation à son environnement.

D’autant que, en clôture de l’exercice 2017, Mokhtar Bounour, à la tête de Fertial (partenariat entre les entreprises Asmidal (algérienne) et Grupo Villar Mir (espagnole), en Algérie, à su engranger plus de 80 millions de dollars de bénéfices. Un résultat promoteur à l’époque. Et l’avenir en a confirmé le bon augure. C’est dire que son passif positif l’a propulsé à ce qu’il est aujourd’hui.

Mokhtar Bounour, a également à son actif la direction, en 2007/2009, en tant que Président-directeur  général (P-dg) de Sharikat Kahraba Skikda (SKS), centrale électrique au cycle combiné, unique à l’époque à l’échelle nationale.

Le secteur énergétique en est donc son dada. Engineering Procurement Contract (EPC) ou contrats d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction, O&M (opérations and maintenance), management des projets, système de management stratégique, commercialisation, audit, contrôle des couts, managements des budgets, finance et stratégie, management des conseils d’administration, gestion des sociétés par actions.

Sont, non-exhaustivement, les domaines de compétence de Mokhtar Bounour.

Success story qui fait dire à Mokhtar Bounour ce messahe, tel quel puisé d’Eco Times : «Mon message est que ne vous laissez pas emporter par les difficultés, ne baissez jamais les bras, percevrez et continuez, n’hésitez pas à affronter les défis et, surtout, il n’y a pas de limite d’âge pour apprendre et pour réussir.»

Bio express :

Mokhtar Bounour, est né en 1970 à Annaba, wilaya à l’est d’Algérie. Il clôt son cursus universitaire, en 1995, par le diplôme d’ingénieur en électrotechnique de l’université d’Annaba.

Depuis, diplômé de haut niveau, notamment, à UQAM University, Montréal, à McGill University ou encore à HEC Montréal, au Canada.

Mokhtar Bounour, a occupé, de 1997 à 2006, plusieurs postes-clés. Nous citerons : P-dg de SKS Skikda (déjà cité), Senior Contract Performance Manager (directeur principal de la performance des contrats) chez GE Power & Water (2011 – 2014), Regional Operations Manager (directeur régional des opérations) chez APR Energy à Dubaï (2014 – 2016).

DG de Fertial (2016, en tant que directeur général), et enfin, Business Development Director à Grupo Fertiberia en Espagne (déjà cité).

Mokhtar: L’Algérien

Photo: Facebook

A souligner également que Mokhtar Bounour est membre actif du Cercle de commerce et d’industrire algéro-espagnole (CCIAE), comme conseiller et accompagnateur. Une mission qu’il accomplit sans contrepartie. C’est pour l’Algérie qu’il l’exécute.

Il dira, en ce sens: « L’Algérie est notre mère patrie, et nous avons tous le devoir de la servir sans attendre une quelconque contrepartie».

Ajoutant : « Les algériens établis à l’étranger ne doivent pas perdre de vue le fait qu’ils peuvent jouer un rôle important dans le développement du pays, et ce, en apportant leurs différentes expériences. »

Enfin, concluant : «L’Algérie est notre seul espoir, et c’est aussi notre raison d’être. »

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer