Artisanat

Nawal Chaouane : La mosaïste électronique

Skikda-Nawal Chaouane, 48 ans, mosaïste depuis 2016 et formatrice en mosaïque chez Caritas (service humanitaire de l’Association Diocésaine d’Algérie ‘’ADA’’) et à l’école Dar El Djazair, depuis 2018.

Elle réside à Alger, mariée, 1 fille. Elle est ingénieur en électronique. C’est dire que Nawal Chaouane représente le modernisme technologique rattrapé par la traditionnel artistique. Elle l’argumente ainsi : « Ma formation en électronique m’a préparée à la pixellisation, la visualisation, l’assemblage de l’infiniment petit pour la réalisation d’un tout, et m’a dotée de la précision, de la rigueur et de la dextérité manuelle nécessaire pour exercer cet art. ».

Ses débuts sont affectifs. Elle nous en livre les détails : « J’ai entamé mon métier par des travaux manuels, en 2008, lorsque je suis devenue mère au foyer en accouchant d’une fille. Ensuite, ce fut le coup de foudre pour la mosaïque, lors de la visite du Musée de la mosaïque romaine d’el Djamila, dans la wilaya de Sétif. J’en décidai alors d’en faire mon métier, initialement en suivant une  formation chez Caritas. »

Poursuivant : « je réalise, par ordre de préférence, les tableaux artistiques, les bijoux en mosaïque miroirs sur commande et, enfin, les objets de décoration. »

Quant à la commercialisation, Nawal Chaouanea affirme l’avoir débutée « lorsque mes œuvres encombraient ma demeure. Le pic des ventes a été vu enregistré lors des expositions auxquelles je prenais part. »

Soutien familial ? « Effectivement, ma mère et mon époux m’ont toujours soutenu et encouragé, mon frère Abderrahmane et ma sœur Dalila également. »

La mosaïque, Nawal Chamane en fait également un défoulement artistique, dégustant manuellement ce qu’elle compte mettre en œuvre. Car, comme elle l’explique : « La créativité en mosaïque est à tous les niveaux, l’assemblage des matériaux, leur  coupe, le choix des couleurs, des formes, des textures pour jouer avec la lumière, le volume, la profondeur. », a-t-elle précisé.

Nawal Chaouane est une passionnée des aspects décoratif et utilitaire de la mosaïque, datant de l’antiquité. Mais elle adore aussi l’aspect contemporain de la mosaïque, cette touche moderne, convertissable en des réalisations touchant à l’infini.

La mosaïque pour Nawal Chaouane est « un art à part entière dans le monde artistique contemporain. », tient-elle à préciser, car selon toujours elle, « on y recourt à la faveur de l’utilisation d’une diversité de matériaux, de supports, d’outils et de l’évolution de l’art d’une façon générale. »

Nawal Chaouane, autodidacte, puise son inspiration et développe son grain de sel dans les merveilles de la nature, mais aussi dans son monde imaginaire.

 Elle avoue « avoir beaucoup à apprendre et découvrir pour progresser encore dans cet art. »

 Mosaïque : Cette fameuse inconnue !

La mosaique, c’est un incessant combat pour Nawal Chaouane. Les raisons ? « La mosaïque n’est pas reconnue ni valorisée dans notre pays, bien qu’elle fasse partie de notre patrimoine. », argumente Nawal Chaouane.

Enchainant : « Au début je réalisais uniquement des tableaux artistiques, que je vendais rarement. Même les galeries d’art ne voulaient pas de mes œuvres pour mes expositions. Mes demandes ont toutes été rejetées, sauf de la part du centre commercial de Bab Ezzouar. »

Aussi, « la mosaïque fait partie de l’artisanat d’art, donc je ne pouvais que vendre dans les expositions artisanales rares et de surcroit, souvent payantes. », affirme Nawal Chaouane.

« En plus le client Algérien, poursuit-elle son état des lieux, ne valorise pas le travail manuel, qui plus est négocie les prix. Ce qui est difficile pour moi de céder à des prix qui ne semblent pas abordables pour l’acheteur, car la majorité des cas, mon travail n’est pas quantitatif, mais se basant sur des pièces uniques. »

Pour combler ces contraintes, Nawal Chaouane fait des produits sur commande ou à travers les réseaux sociaux.

Mosaïque+Coronavirus = Rupture

Comme attendu, les affaires artisanales de Nawal Chaouane durant le Coronavirus ne se portent pas bien.

« Déjà avant la Covid-19, c’était difficile de trouver où exposer. Alors durant cette pandémie, c’est la catastrophe. Aucune vente. Toutefois, cette situation m’a permis de réaliser 2 tableaux auxquels je m’attachais depuis longtemps. », révéle notre mosaïste électronique.

Expositions

Nawal Chaouane, tient beaucoup à 2 événements auxquels elle a pris part. Il s’agit de: les Rencontres internationales de mosaïque de Chartres en 2018 et « Mosaïque pour la paix », une fresque murale réalisée à Sousse (Tunisie) par des artistes mosaïstes de différents pays du monde.

Pour contacter Nawal Chamane :

Mobile : 0794 94 65 41

Facebook : Rafi Maden

Page Facebook : Nawal Chaouane Mosaïste

Instagram : nawalchaouanemosaiste

E-mail : nanouha07@gmail.com

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer