AgricultureSalons

Sipsa Filaha & Agrofood : l’agriculture dans tous ses états

Du 14 au 17 mars 2022, à Alger

Sipsa-Une conférence de presse consacrée  au Sipsa Filaha & Agrofood, le Salon international de l’agriculture, de l’élevage et de l’agro-industrie, s’est tenue, ce matin mercredi 9 mars, au niveau du siège de la Société algérienne des foires et des exportations (Safex), à Alger.

Le Salon Sipsa, qui fête cette année son vingtième année d’existence,-l’âge de bohème- aux côtés de Filaha & Agrofood, se tient du 14 au 17 mars 2022, à la Safex, sous le slogan « Pour une agriculture intelligente, face au défi d’une sécurité alimentaire et sanitaire durable »

Cette fois-ci sa date est maintenue, après une année de non-tenue, en 2020, pour cause de Coronavirus, et un report (le Salon était prévu initialement du 11 au 14 octobre 2021) pour des raisons liées au nombre réduit d’exposants ayant répondu favorablement, à cause, toujours, du risque relatif au Covid-19.

Parrainage et patronage ‘’protéiministériel’’

Sipsa Filaha & Agrofood, est placé sous le patronage du ministre de l’Agriculture et du Développement
rural (Madr), et le parrainage des ministres du Commerce et de Promotion des exportations (Mcpe), de l’Environnement et des Energies renouvelables (Meer), de la Pêche et des Productions halieutiques (Mpph), ainsi que le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up.

Selon le Dr Amine Bensemane, président du Groupe de réflexion Filaha Innove (Grfi), organisateur de Sispa Filaha & Agrofood, prés de 20 000 professionnels visiteurs sont attendus, dont 10 000 personnes se sont déjà inscrites sur la plateforme en ligne.

Sipsa Filaha & Agrofood, verra la participation de 30 pays, représentés par 200 nationaux et 150 étrangers, exerçant dans tous les secteurs de l’agriculture.

Réflexion en quête d’application

Le Salon international de l’agriculture, de l’élevage et de l’agro-industrie, demeure une tribune idéale et opportune pour débattre des questions et enjeux de l’agriculture, dans tous ses segments, en amont et en aval, tout en s’attachant, d’une manière réfléchie, à y apporter les réponses, du moins à en dégager les pistes menant à la prise en charge des principales préoccupations soulevées par les experts, les agriculteurs, les professionnels et, parfois, les décideurs, ces derniers étant, au demeurant, les seuls habilités à prendre, volonté politique en arrière-plan, les mesures décisives.

C’est dans ce décor planté, que Sipsa Filaha & Agrofood s’articulera autour de Forums, lancés en collaboration avec la Chambre nationale d’agriculture (CNA).

Forum AGROECO

Le Forum AGROECO ( Forum international de l’Agro-écologie, de l’Environnement Horticole et du Développement Durable), parrainé par la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Samia Moualfi, réunira les 14 et 15 mars, selon le communiqué transmis à DZCharikati, « les acteurs impliqués dans l’agroécologie, l’agriculture biologique et autres produits de terroir, l’agriculture Saharienne, steppique et de montagne, la préservation des semences, l’agrotourisme et la valorisation de l’environnement et des espaces naturels en milieu urbain. »

SIAFIL AGROFOOD-EXPORT 

Le Forum Interprofessionnel de la Valorisation des Produits Agricoles à l’Export (SIAFIL AGROFOOD-EXPORT) et leur transformation dans l’agro-industrie, qui se déroulera le 15 mars, traitera de la question de l’exportation des produits agricoles, sous le prisme des forces et des faiblesses des entreprises y activant. Les aspects de la logistique et de la certification comme facteurs développant l’exportation seront également abordés, particulièrement en prévision de l’ouverture vers l’Afrique et sa ZLECAF (Zone
de libre-échange continentale africaine).

DJAZAQUA

Le Forum DJAZAQUA (Pêche et Ressources Halieutiques), parrainé par le ministre de la Pêche et des
Productions halieutiques, Hichem Sofiane Salaoutchi, est prévu pour le 16 mars, sera axé sur les défis et les perspectives du secteur de la pèche et de l’aquaculture, ainsi que l’établissement d’une feuille de route devant mener au développement de ce secteur, dont l’intérêt officiel a, tout récemment, été manifesté, essentiellement, dans les volets de la construction navale et de l’aquaculture.

FIPLAIT et FIFAVIC

Deux filières en un, lait et avicole, rassemblés dans un même Forum dans le but de « débattre des questions de régulation et de structures des prix de ce marché volatile, exposé
aux fluctuations du marché international. »
, selon toujours le communiqué.

AFRIKA-AGROFOOD : l’Afrique agricole en point de mire

En 20 ans d’existence, les organisateurs de Sipsa, rompus aux questions stratégiques agricoles, ont admis  conscients que l’exportation vers l’Afrique soit un filon porteur pour les produits agricoles, et partant, pour l’économie nationale. D’où le lancement d’AFRIKA – AGROFOOD, portant valorisation des productions agricoles nationales, en amont, et leur transformation dans l’agro-industrie, en ce qui concerne l’aval. En amont ou en aval, la finalité étant, le développement agricole sahélien et africain.

Organisation des filières et niches agricoles à l’export, certification, normalisation, logistique, sont autant d’axes pour une meilleure visibilité et compétitivité à l’échelle internationale, dont, bien sur, à l’échelle africaine.  Tel est, en tout les cas, l’objectif avoué des organisateurs.

Innovation : oléicole et TIC

Oleomed

Par ailleurs, Grfi Filaha Innov, organise, pour la cinquième année, le Trophée Oleomed, visant la promotion de la filière oléicole. Le trophée est destiné aux producteurs et les oléifacteurs qui valorisent leur propre production dans l’agro-industrie suivant la charte de  la charte du Conseil oléicole international (COI) et s’intéressant au segment de l’exportation. Pour cette année, c’est OLEAL (Oleicole Algérie), une huilerie dirigée par Adel Akkouche, de Birine (wilaya de Djelfa), qui a remporté ce très convoité prix.

SIPSA INNOV’ 

Le 2ème concours SIPSA INNOV’, sous le slogan « D’une agriculture intelligente, face au
défi d’une sécurité alimentaire et sanitaire durable », est une invitation, claire, nette et précise, aux jeunes talents innovateurs (start-up), chercheurs et universitaires à mettre à profit leurs compétences au profit de l’agriculture, particulièrement en ‘’agriculture intelligente’’.

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page