Banques

Skikda : Sortie de 42 Master 2 en économie monétaire et bancaire

Banques-L’Université 20-Août-1955 Skikda a enregistré, hier, la sortie 42 (dont 3 hommes) Master II en économie monétaire et bancaire, relevant du Département des Sciences économiques de la Faculté des Sciences économiques, commerciales et Sciences de gestion.

« La promotion est la cinquième du nom de l’année universitaire 2020/2021. »

A indiqué, Dr Khadidja Arkoub, enseignante de cette promotion en 1ère année de son cursus universitaire. Les propos ont été tenus en fin de cérémonie, animée par Yousra Brahimi, performante en dépit du trac de la première fois et du microphone défaillant.

Notre interlocutrice a également déclaré : « La promotion est l’une des branches les plus en vues du Département des Sciences économiques, dédiée au renforcement des établissements bancaires et des entreprises dans leur relation avec les premiers cités. »

Lors de la cérémonie, une présentation vidéo, imaginée et conçue par Ferdous Boumesrane, l’une des diplomées du jour, des allocutions données par deux enseignantes (Cherifa Bouchaour et Khadidja Arkoub (déjà citée)), et une remise de cadeaux de la part des étudiants au profit de leurs enseignants.

Ce sont là les principaux faits ayant émaillé cette cérémonie, qui s’est tenue, faut-il le rappeler, dans un respect digne de ce nom par rapport au décès de la mère du recteur de l’université 20-Aout-1955 Skikda, Salim Haddad, survenu le 16 juillet 2021.

Des Master II ont déclaré :

Samir Senani : « Avant tout, je rappelle que je suis licencié du système classique, en 2009. Des années après, je suis revenu à l’Université pour s’inscrire dans le cadre du LMD. Ma thèse de Mémoire a été consacré au ‘’Rôle de développement du Wakf de santé’’, qui est le troisième secteur par ordre d’importance dans la vie des entreprises, développement économique, baisse des couts supportés par l’Etat. »

Tahani Benathmane, : « Je souhaiterais exercer dans une banque, qui était mon rêve depuis avoir décroché le Bac. Je tiens, toutefois, à rappeler la difficulté des études depuis l’apparition du Coronavirus. Ce fut le stress, les examens serrés, la panique, mais faisant preuve de courage nous avions pu surmonter et réussir au bout de notre cursus. »

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page