AfriqueBusinessInternational

ZLECAF: Tebboune exige de bien contrôler l’origine des marchandises

Algérie-Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a ordonné, lors du Conseil des ministres qu’il a présidé dimanche, de s’assurer de l’origine africaine des biens et marchandises en circulation dans la zone de libre échange qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain, indique un communiqué de la Présidence de la République.

« Après ratification de l’accord portant création la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) et des protocoles y afférents, conformément à l’orientation stratégique de notre politique étrangère, le Président de la République a donné des orientations aux ministres concernés, sous la supervision du Premier ministre, à l’effet de tirer avantage des expériences de libre échange qu’a connue l’Algérie avec les autres ensembles régionaux« , lit-on dans le communiqué.

Le Président Tebboune a mis l’accent dans ce cadre sur l’impératif de s’assurer de l’origine africaine des biens et marchandises en circulation dans la zone de libre échange et dont le taux d’intégration ne doit être inférieur à 50%, pour qu’ils ne s’infiltrent pas dans le marché national, au détriment de la production locale des produits fabriqués en dehors du continent africain.

Cet accord qui entrera en vigueur le 1er janvier 2021 permettra aux opérateurs économiques d’accéder aux marchés africains et de tirer profit des efforts déployés par leurs pays en matière de renforcement des infrastructures du Continent, aussi bien à travers la route transsaharienne que par la modernisation du réseau ferroviaire, mais également le projet du port de centre d’El Hamdania, ce qui devra augmenter le volume des échanges commerciaux hors hydrocarbures avec le continent africain, sachant qu’il dépasse actuellement pas les 3%/an.

APS

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page