Santé

Messaoud Belambri : Entre 15 à 20 millions de masques stockés à la PCH

Coronavirus-«Les stocks au niveau de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) s’élevaient actuellement entre 15 à 20 millions de masques, des stocks variables selon la distribution et leur renouvèlement.»

A révélé le président du Syndicat national des pharmaciens d’officine (SNAPO), Messaoud Belambri, lors d’une rencontre avec la presse tenue récemment.

Au passage, le conférencier a salué les efforts consentis par PCH en vue d’assurer la disponibilité des produits pharmaceutiques et matériels médicaux, dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus (Covid-19).

En témoigne, selon Messaourd Belambri, le fait que « la PCH approvisionne près de 1.255 structures hospitalières publiques ou privées, à travers ses annexes régionales  basées à Alger, Oran, Annaba, Djelfa et Biskra. Et ce, notamment, en bavettes (type FFP2 et FFP3) et en chloroquine, pour une durée de disponibilité de six mois. »

Le président du SNAPO, a également précisé que « les structures de santé sont aujourd’hui mieux dotées en matière d’équipements de protection, notamment les bavettes à usage professionnel.», avant de poursuivre que, « les pharmacies d’officine étaient confrontées au même problème au départ. La preuve, nous recevions une dotation payante émanant de la PCH, par le biais des répartiteurs parapharmaceutiques, de 5 à 7 bavettes, mais aujourd’hui la dotation a atteint moyenne de 10 à 14 masques par officine. »

Citant le directeur général de la PCH, Tarik Djaâboub, le président du SNAPO a affirmé que « il y a 4 opérateurs en Algérie spécialisés dans la confection des bavettes, en sus des quantités importées. Et que la PCH a entamé, il y a de cela deux semaines, la vente des bavettes aux distributeurs en gros traitant avec les pharmacies pour les fournir aux citoyens à des prix raisonnables, dans lesquels la PCH a abandonné sa marge bénéficiaire. »

Pour ce qui est de la distribution des masques à usage professionnel au niveau des hôpitaux, Tarik Djaâboub, selon ce que rapporte Messaoud Belambri, a déclaré que «le rôle de la PCH se limite uniquement à sécuriser les commandes et à les distribuer à nos cibles. La PCH, n’intervient nullement dans la gestion de l’offre, chaque hôpital déterminant ses besoins et chaque établissement de santé  s’occupant de la gestion. »

Le président du SNAPO, Messaoud Belambri, a tenu à ajouter que « les bavettes alternatives sont aussi utiles pour le grand public, ce qui permet de combler la difficulté de pourvoir une population de plus 40 millions d’habitants en bavettes renouvelables quotidiennement. »

Enfin, il a indiqué que « confectionner des masques grand public, qu’ils soient jetables ou en tissu, lavables et réutilisables, est toujours utile, que ce soit par des unités de confection ou à la maison, je dirais que c’est mieux que rien.»

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer