BusinessRecherche Scientifique

Bourse d’excellence Eiffel: 6 étudiants algériens lauréats

Eiffel-06 lauréats algériens sur 347 candidatures du monde entier (309 de niveau Master, 38 de niveau Doctorat), ont décroché cette année la bourse d’excellence Eiffel 2021, financée par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français.

A cette occasion, une cérémonie lors a été notamment dédiée par l’ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette, au niveau de la Résidence des Oliviers, à Alger, en présence d’Alumni, de la Chambre de commerce et d’industrie algéro-française (Cciaf), l’Institut français d’Algérie  et les représentants d’entreprises implantées en Algérie.

L’ambassadeur a ainsi tenu a souligner le « mérite de ces étudiants qui se distinguent par la qualité de leur niveau académique et de leur motivation, preuve de l’excellence et du dynamisme de la jeunesse algérienne. »

Pour sa part, Lynda Arab, étudiante lauréate de la bourse d’excellence de l’Ambassade de France en Algérie, fraîchement diplômée et major de promotion en chimie macromoléculaires de l’Université des sciences et de la technologie Houari-Boumédiène (Usthb) à Alger, aura à intégrer un Master 2 en Chimie des matériaux à Sorbonne Université. Son objectif : « décrocher un Doctorat axé sur la conception des matériaux de demain pour contribuer à l’innovation et au développement de matériaux durables plus respectueux de l’environnement. »

Lors de cette cérémonie, L’ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette, a également reçu les boursiers d’excellence de la campagne Campus France Algérie 2021, ceux inscrits en Master et ceux se rendant en France pour compléter leur formation initiale ou se spécialiser.

Mais pas seulement. Lors de la cérémonie, étaient présents également les boursiers d’excellence Major, (EuRopean Action Scheme for the Mobility of University Students) Erasmus Mundus (monde), ceux des établissements supérieur français, ainsi que les lauréats du concours d’accès aux grandes écoles françaises SAI (organisé à l’espace Campus France Alger).

Alumni : le plus grand réseau professionnel au monde

La rencontre a été un cadre fructueux d’échange entre les présents, notamment entre les éléments du réseau France Alumni Algérie (réseau social et professionnel à destination des profils algériens formés en France, comportant plus de 33 000 abonnés), représentant l’excellence académique algérienne formée en France, et qui sont de retour en Algérie.

L’un des ‘’alumni’’, Lamia Zemri Khodja, diplômée en économie et finance internationale de la Sorbonne, occupant actuellement la fonction de Chief Financial Officer North Africa Cluster (Directeur financier Pôle Afrique du Nord) au sein du Groupe IPSEN en Algérie, a intervenu pour partager son expérience personnelle, tout en rappelant l’importance de pour l’Algérie, d’accorder de l’intérêt à « sa jeunesse prometteuse et talentueuse, afin de créer des nouvelles entreprises innovantes et développer des nouveaux centres de recherche universitaire. »

Ajoutant : « Ces boursiers font partie de l’élite algérienne et qu’ils seront les chefs d’entreprises et les universitaires de demain. »

Alumni, faut-il le préciser, facilite a ces abonnés le fait de rester constamment en phase avec tout ce qui se passe à l’échelle mondiale, économiquement et professionnellement, de solliciter conseil auprés des anciens étudiants Alumni, et de mettre à profit cette inter-connectivité.

Pratiquement, une newsletter spéciale est diffusée mensuellement comportant des success stories, des interviews et des témoignages, mais aussi des opportunités de pourvoi de postes d’emploi et des stages au niveau des entreprises partenaires.

Etudiants/Entreprises : Le contact professionnel

L’aubaine a été donnée aux étudiants de se rapprocher des entreprises algériennes et françaises implantées en Algérie, qui valorisent les compétences algériennes formées en France. Les étudiants ont ainsi présenté leur curriculum vitae (CV), en vue de mettre en place un réseau  professionnel en amont de leur retour en Algérie, et de l’intégrer une fois diplômés.

Le président de la Cciaf (plus de 2 000 entreprises françaises et algériennes adhérentes), Michel Bisac, a encore une fois manifesté la disponibilité de la Chambre en matière de conseil et d’accompagnement des étudiants sur le retour, et de faciliter l’accès aux entreprises des deux pays.

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page