Salons

34e édition du Salon Batimat : du 03 au 06 octobre 2022, en France

Promouvoir les solutions émergentes de la décarbonatation

Dans le cadre de la tenue de la 34e édition du salon BATIMAT, organisée par RX France, du 03 au 06 octobre 2022 au Parc des Expositions de Versailles, 1e rendez-vous mondial du bâtiment, de la construction et de l’architecture,  une rencontre sur le thème  de la construction décarbonée, enjeu de  l’heure   réunissant  architectes,  ingénieurs,  entrepreneurs , a été organisée à Lamaraz Hôtel d’Alger.

Cette rencontre s’est articulée autour de la sensibilisation des parties prenantes de la décarbonisation dans la construction et les moyens à utiliser pour y parvenir et à participer ainsi pour la protection de l’environnement dans le secteur économique

L’espace lowcarbon construction édition 2022 de Batimat, présente une série d’outils d’information pour les agents économiques de son domaine d’activités et disponibles sur Batiadvisor et Batiradio.

Au demeurant et en collaboration avec Construction 21 et les partenaires ADIVET,Biobuild  et  Gramitherm, Batimat vise de mettre en évidence le plus grand nombre d’informations à même de répondre aux problématiques de la protection de l’environnement et justement au niveau de l’espace LOW Carbon  l’entreprise développera  des thématiques spécifiques en rapport.

LowCarbon Construction »,

Sur ce thème du « LowCarbon Construction », cinq thématiques ont été retenues : Matériaux de construction bio (et géo) sourcés en rénovation et dans le neuf, matériaux de construction recyclés, Biodiversité du bâtiment à l’urbain, réemploi et, enfin, construction frugale.

L’espace LowCarbon Construction de BATIMAT mettra en lumière, sur plus de 600 m2, les solutions et matériaux pour la décarbonation des bâtiments. En totale cohérence avec la thématique, cet espace réconcilie événementiel et développement durable : politique zéro déchets, choix de bois d’origine française ettransformé sur le territoire, de mobiliers éco-conçus, de moquettes 100 % recyclées, éclairage LED…

Les matériaux biosourcés :

Ils  sont aussi extrêmement diversifiés et ne cessent d’évoluer : bois, chanvre, paille, ouate de cellulose, terre crue, textiles recyclés, balles de céréales, miscanthus, liège, lin, chaume, herbe de prairie, etc.

Ces matériaux représentent évidemment un atout de taille pour répondre aux enjeux environnementaux, à hauteur de 10 % du marché des isolants et reconnus pour leurs performances.  Ce marché bénéficie par ailleurs d’un grand dynamisme et est porté par de nombreux acteurs très investis mais aussi très disparates. Toutefois, les acteurs du biosourcé ont à faire face à plusieurs défis, notamment la capacité à tenir les engagements en termes de progression de volumes de production, mais aussi savoir convaincre les prescripteurs d’utiliser ces matériaux alternatifs.

Correspondance : Ourida Ait Ali

 

 

 

 

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page