Intelligence ArtificielleJeunes Talents

AgroGania : le robot qui rentabilise la productivité des serres agricoles

Abderrahmene Akil, Fares Belmouhoub et Mamoun Benkhoris, trois étudiants de l’Ecole supérieure nationale des technologies avancées, lancent AgroGania, robot basé sur l’IA, Gania, au service de l’agriculture

Deux étudiants en 5e année mécatronique, Abderrahmene Akil et Mamoun Benkhoris, et un autre en 5e année génie industrielle, Fares Belmouhoub, de l’Ecole nationale supérieure des technologies avancées (ENSTA). Une idée, convertible en projet, basée sur l’intelligence artificielle, dénommée AgroGania. Mais un souci : qui finance leur projet au stade de laboratoire pour le transformer en un outil génial pour l’agriculture, apportant optimisation des délais de réalisation et économie en pertes financières ?

« Le projet n’est pas coûteux», tient à préciser Fares Belmouhoub, lors de notre rencontre à la 22e édition de SIPSA FILAHA & AGROFOOD, qui s’est tenue du 20 au 23 mai 2024.

Gania, nom de l’IA développée par Abderrahmene Akil, défini comme un jeu de mots de « gagner », sert à automatiser les tâches agricoles et optimiser les ressources, l’argent et le temps. Ce robot, mi-mécanique mi- électrique, est commandé par une interface graphique utilisable et accessible au premier-venu.

AgroGania est destinée aux serres et pépinières, particulièrement. D’ailleurs son lancement est motivé par cette constatation : les agriculteurs perdent 20% de la superficie des serres en raison de la mauvaise irrigation et de leur exploitation nécessitant plus d’espace et de temps.

Ambitieux, Akil,Belmouhoub et Belkhoris ne comptent s’arrêter en si bon chemin de leur innovation et tablent sur le soutien financier d’un Business Angel ou d’un investisseur à même de rentabiliser leur projet 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page