AfriqueNumérique

Cluster Digital Africa : Amadou Diawara fait une halte 2022 et une annonce 2023

Université Virtuelle Européenne, DATA, CLOUD, DEVOPS, AGILITE...les grands chantiers 2023 du Cluster Digital Africa

Quel meilleur exemple de célébrer une année qui s’en va et accueillir une autre qui s’annonce, par une halte-bilan et une annonce-perspective ? C’est ce que vient de faire le président du Cluster Digital Africa, Amadou Diawara, depuis 3 ans déjà, en souhaitant « Bonne Année 2023 » à sa vaste communauté et ses éventuels nouveaux adhérents.

« Dans quelques heures nous voilà atteignant la fin de l’année 2022 ; loin d’être la fin d’un cycle, ce mois de décembre nous propulse doucement mais assurément vers 2023. Et comme dans toute organisation cyclique, il est d’usage de faire une rétrospective de la période écoulée, mais aussi de préparer et d’imaginer l’année suivante ! », lit-on dans le post publié dans son réseau social personnel.

Bilan 2022 du CDA par Diawara : des chantiers en suspens

Diawara détaillera en rappelant ou révélant les informations liées aux activités de 2022, en prologue de cette année exactement. Il a, en ce sens, déclaré que « Début 2022, nous vous avions parlé de quelques technologies de fond qui s’empareraient de l’actualité. » 

Et de citer :

  • la politisation d’un cloud souverain en retard,
  • le challenge de la gestion de projet distancielle dans une période de pérennisation du télétravail,
  • l’apprentissage continu pour réduire la pénurie des compétences Tech,
  • la nécessité de rapprocher les technologies émergentes, pour en faire naître de nouvelles opportunités.

Amadou Diawara précisera toutefois que « autant de beaux sujets qui n’ont pas forcément trouvé de réponse magique en 2022 mais qui poursuivent leur chemin. »

Cette partie concerne 2022, ou ce qu’on a affublé de « halte-bilan ».

DATA, CLOUD, AGILITE, DEVOPS : les grands thèmes du CDA pour 2023

Quant à 2023, le président du CDA souligne que « pour 2023, nous avons fait le pari de vous parler de ce qui animera concrètement l’année! De la DATA au CLOUD en passant par l’AGILITE, le SOFTWARE ENGINEERING et le DEVOPS, etc. »

Il nous donne, à tous, rendez-vous en 2023, en précisant que « cette projection vers 2023 est un exercice périlleux, dans un monde numérique en perpétuel mouvement et propulsé par un écosystème plus que dynamique, toujours en quête de transformation. »

La plate-forme de crowdfunding du CDA : appel à financement

cPour 2023, le CDA vient de lancer, en supplément à ces activités courantes, une campagne de financement participatif sur la plate-forme de crowdfunding du CDA, en mettant à la disposition des personnes intéressées ce lien : https://don.clusterdigitalafrica.com/projet/index.php?projet=NTU=

A propos du Cluster Digital Africa :

Cluster Digital Africa, , est une plateforme d’intelligence collective le Cluster Digital Africa  mis en place par le (CIRTIC) Centre d’Innovation de Recherche Technologique et d’Industrie Créative, du groupe FAMIB (www.cirtic.com). Il qui compte pas moins de 40 000  membres à travers le monde, entre décideurs publics et privés, les représentants d’institutions, des médias et de la société civile, pour ne citer que ces catégories.

Le CDA vise à accompagner une nouvelle génération de professionnels africains, en intégrant l’objectif de développement durable à ces autres objectifs. Il est constitué des acteurs de la filière numérique prônant l’innovation dans leurs domaines respectifs. Le CDA encourage l’innovation « MADE IN AFRICA ».

Actuellement, en partenariat avec la Fédération des écoles européennes (FEDE), le projet d’une université virtuelle européenne en Afrique est le cheval de bataille du CDA.

Le CDA est ouvert à qui?

Toute personne physique ou morale soucieuse de développement du monde en général et de l’Afrique en particulier à travers des initiatives innovantes peut intégrer le CDA. Un site dédié vous permet d’en savoir plus.

Les Ambassadeurs de bonne volonté du Cluster Digital Africa

Les Ambassadeurs ce sont des personnalités du CDA, recourant à leurs compétences et notoriétés pour répandre sur des canaux divers « les idéaux du CDA, notamment pour attirer l’attention des médias des partenaires aux développements sur le continent. » 

Parmi leurs missions, on peut citer « Faire du lobbying » pour :

  • la promotion de la construction de sociétés du savoir,
  • la création et l’innovation africaine,
  • la liberté d’expression et la sécurité des journalistes, la protection des enfants et la famille, l’autonomisation des femmes et des filles en Afrique ;
  • la promotion de la l’éducation pour tous,
  • le lancement des actions humanitaires, patrimoine mondial, les droits des femmes.

Quant aux Ambassadeurs honorifiques, « ce sont d’éminentes personnalités, soigneusement sélectionnées, et qui ont accepté de contribuer à attirer l’attention du monde entier sur les activités du CDA. »

Ces personnalités offrent leur temps libre, leur talent et leur passion pour sensibiliser le public aux efforts du CDA afin d’améliorer la vie de milliards de personnes partout dans le monde. Les Ambassadeurs disposent de plusieurs Commissions leur offrant la possibilité de faire profiter la communauté de leur talent, savoir-faire et expertise. La finalité étant le développement de l’Afrique à travers le digital.

Ces Commissions sont, notamment :

  • Commission “Partenariats stratégiques, Suivi & Evaluation projets”
  • Commission “Formation, Education, Recherche & Innovations, Startup et Entrepreneuriat,
  • Commission “eGovernment et eCitoyen ( Esanté, RSE),
  • Commission “Event, Communication & Relations Publiques”,
  • Commission “Agritech, GreenTech & Environnement “Smart Cities, Commission “Énergie”,
  • Commission “Block-Chain, Intelligence Artificielle, Big Data, “ebanking, LegalTech”,
  • Commission “Réseaux et infrastructures Commission, Cyber Sécurity”
  • Commission ” Industrie créative, Art et Culture”,
  • Commission Zone libre échange,
  • Commission BootCamp Metaverse

Quels sont les avantages d’être Ambassadrices et Ambassadeurs du CDA ?

En plus d’être membre des Commissions, les Ambassadeurs et Ambassadrices du CDA ont l’avantage d’être des formateurs (traiter des thèmes en webinaire), et des Coach Certifiés.  Ils peuvent également donner des formations certifiées, le CDA se chargeant aussi de «communiquer sur toutes les activités auxquelles ils participeront ou qu’ils initieront dans le cadre du développement à travers le digital.»

Pour conclure, il faut savoir que le Cluster Digital Africa est financé par le CIRTIC  dans le cadre de sa politique de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) et par dons via le lien (www.cirtic.com).

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page