ENVIRONNEMENTFormation

Economie verte à Skikda : Des potentialités à valoriser

Economie Verte-La première édition de la Rencontre sur ‘’l’économie verte et les possibilités d’investissement’’, qui s’est déroulé le 16 et 17 juin 2021, à la Maison de la culture Mohammed-Serradj a permis de dégager quelques pistes qu’il sera utile de relever.

La première est la présence sur Skikda, d’est en ouest, de potentialités dans le domaine de l’économie verte et du recyclage, qu’il est utile de bien exploiter.

A commencer par accorder les agréments et les facilités administratives nécessaires à la commercialisation des produits valorisés à partir du recyclage ou autre process, notamment l’extraction des huiles essentielles et végétales.

Green Lady, une coopérative intégralement féminine, fondée par 5 femmes à Guerbes, dans la commune de Djendel Mohammed Saadi, attend son agrément délivré par la direction des services agricoles (Dsa) de la wilaya de Skikda.

Et ce, pour pouvoir commercialiser l’huile de figue de barbarie et quelques dérivés (graines et tourteau), dédié à la consommation, cosmétiques et aliments de bétail, pour ne citer que ces destinations finales.

Ces nouveaux créneaux en vogue (économie verte et recyclage), exigent une meilleure attention du secteur industriel. La première, par l’implication des opérateurs économiques (publics et privés) pour sa généralisation, du fait de son impact en matière d’économie de l’énergie et de baisse de facturation touchant l’approvisionnement en énergie électrique.

Le second créneau, à savoir le recyclage, devra bénéficier d’une industrialisation massive, afin de valoriser les produits qui en sont issus, notamment ceux du terroir.

La troisième leçon à tirer de cette Rencontre, dénommé péjorativement de ‘’Salon’’ par le directeur de l’environnement de la wilaya de Skikda, Ameur Tahar Miloud, est qu’il faudrait plus d’offensive communicationnelle et marketing pour les prochaines éditions.

Ils ont déclaré :

La directrice de la formation et de l’enseignement professionnels de la wilaya de Skikda, Fatiha Redaoui :

« Pour cette première édition, nous avons eu l’apport aussi bien de la direction de l’environnement de la wilaya de Skikda que du staff dirigeant et administratif de la Maison de la culture Mohammed-Serradj, qui a abrité l’événement. Un début réussi qui exige des améliorations dans le futur.

La deuxième édition sera meilleure, d’autant que l’idée, sujet d’actualité et de l’heure, ravi le grand public mais aussi les potentiels participants. »

Le directeur de l’environnement de la wilaya de Skikda, Tahar Ameur Miloud

«Ce Salon a permis, premièrement, des rencontres BtoB, entre promoteurs de projets et industriels, et, deuxièmement, aux stagiaires et sortants de la formation et de l’enseignement professionnels, de dénicher des opportunités de formation et d’investissement dans les domaines de l’économie verte et du recyclage.

Cet événement, a permis notamment à Abdelhalim Souki (transition et économie énergétique), et l’entreprise Bourriche (traitement et recyclage des déchets Das et Dasri), de véhiculer leur marque et assurer plus de visibilité à leurs entreprises.

Le choix de l’économie verte comme thématique de ce Salon, est motivé par son emploi large, multiple et riche, qui va de la smart city (cité intelligente) jusqu’à l’investissement, générateur de richesses et d’emploi. »  

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page