EntretienFemme

Nawel Chahineze Kedir, lauréate EnergieTECH de She’s In TECH Challenge : « BRIKATEX, est une brique écologique innovante et 100٪écologique »

Challenge-Nawel Chahineze Kedir, est lauréate EnergieTech de She’s In TECH Challenge, premier challenge féminin organisé par NafsiyaTECH de Dre Djalila Rahali, grâce son projet BRIKATEX, consistant à fabriquer des briques écologiques à partir de déchets textiles, 

Elle est titulaire d’un Master en chimie pharmaceutique de l’université de l’USTO et d’un Doctorat International en chimie de l’environnement et énergie renouvelable en programme cotutelle algéro-espagnol.

Convaincue que BRIKATEX « va contribuer à la réduction de déchets textiles et protéger l’environnement et aussi créer de l’emploi au jeunes. » et qu’« un comportement écologique c’est d’abord une conscience, car l’avenir de la terre et des générations futures en dépend fortement ! », Nawel Chahineze Kedir a bien voulu davantage détailler son innovation dans cet entretien.

Qu’est ce qui a motivé le lancement de votre projet ?

En ce moment l’Algérie s’est engagée à s’inscrire dans une économie verte, énergie verte et écologie, offrant des opportunités aux jeunes diplômés porteurs de projet, aux jeunes entreprises et startups. Ce fut, donc, pour moi une opportunité à saisir en tant qu’Algérienne, sachant que le recyclage nous aidera à renforcer cette décision politique et contribuer à la gestion et à la valorisation des déchets textiles par la collecte et la transformation en briques écologiques.

L’idée de ce projet a émergé lors du Covid-19. J’ai, pour perfectionner mes connaissances, suivi une formation socioprofessionnelle en économie verte au sein du R2O MED Projet « Green Entrepreneurship » soutenue par le Middle East Partenership Initiative (MEPI).

De nos jours, fast fashion est devenu une addiction et le modelé linéaire ‘’produire, consommer, jeter’’ a atteint ses limites, notre ambition est de le changer en modèle circulaire !

Concrètement, notre intervention est relative à  l’impact environnemental des déchets textiles.

Il faut rappeler qu’en matière d’émission de gaz à effet de serre (GES), le chiffre d’1,7 milliard de tonnes de CO2 par an est atteint. Selon les Nations Unies, cela représente près de 10 % des émissions totales. En Algérie, on génère 13.5 millions t/an,  dont 45% de matières recyclables, alors qu’entre 10 à 12% textiles ne sont ni recyclés ni valorisés.

Pourquoi avoir pris part au marathon féminin de l’innovation et de l’entrepreneuriat  « She’s In TECH Challenge » organisé par la Startup Labellisée NafsiyaTECH, fondée et dirigée par Dre Djalila Rahali, qui a su mettre en valeur votre projet ?

C’était une opportunité pour nous les femmes innovantes, intellectuelles et aussi pour donner de la visibilité à mon projet labellisé en mars 2021 en tant que ‘’label projet innovant’’ vu que c’est un nouveau concept en Algérie. L’évaluation des experts  membres de jury, évaluateurs spécialisés en énergie et de haut niveau, entre locaux et diaspora m’ont incité à aller de l’avant pour concrétiser mes objectifs.

En détails, quel est le mode opératoire de BRIKATEX ?

BRIKATEX, est une brique écologique innovante et 100٪écologique. C’est un matériau de construction écologique, design, à la fois isolant thermique et acoustique, sachant que l’estimation des déchets textiles qui sont générés par les citoyens algériens (10kg par habitant par an), et que ces déchets ne bénéficient d’aucun traitement ni valorisation, ni recyclage. Pour cela je proposé un projet pour fabriquer des briques écologiques à base de textiles de tous genres, qui seront utilisées pour l’isolation en écoconstruction et en décoration intérieure par le revêtement mural. Mon projet est en étape de brevetage.

BRIKATEX, est, donc, un projet bien placé pour représenter dignement l’Eco-Bâtiment et valoriser le recyclage? Donnez-nous plus de détails sur cet apport.

Bien évidement et de ce fait, je propose des solutions efficaces et innovantes répondant aux ambitions de la transition énergétique avec pour finalité, la réduction de l’empreinte carbone, tout en participant à des challenges qui mettent en valeur l’entrepreneuriat féminin dans ce secteur.

 

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page