Divers

3ème rencontre gouvernement-walis : les walis appelés à plus d’offensive locale

Algérie-« La création de wilayas-délégués au Nord et dans les Hauts-Plateaux. », « la résolution définitive du dossier du foncier industriel avant la fin de l’année en cours. », « l’obligation pour les mairies de créer des zones d’activités (ZAC) sans entraves bureaucratiques. », « l’ouverture du capital de quelques entreprises économiques publiques et banques en fonction des capacités de chacune. », « l’entré en vigueur de l’allocation chômage à partir de 2022. »

Ce sont là, les grandes réalisations annoncées par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de la 3ème rencontre gouvernement-walis, lancée hier et qui se poursuivra aujourd’hui, au Palais des Nations (Club-des-Pins, Alger), sous le slogan ‘’relance économique, équilibre régional, justice sociale’’, et à laquelle ont pris part les membres du gouvernement, des représentants des deux Chambres parlementaires et des cadres centraux des ministères.

A l’ordre du jour, 4 dossiers ‘’ l’évaluation de l’état d’application des instructions des deux premières rencontres gouvernement-walis’’, ‘’l’examen des voies et moyens de relancer une nouvelle dynamique dans le processus de développement local’’, ‘’la gestion des crises au niveau local’’ et ‘’la réforme des méthodes de gestion des services publics’’.

En matière de retard de développement local, Tebboune a donné comme exemple la wilaya de Khenchela, déclarant que « Khenchela est une wilaya isolée et nécessité une structuration. »

Dans le cadre de la justice sociale, Tebboune a rassuré que « l’équilibre régional est notre souci principal. », tout en interdisant « le recours abusif, sauf sur autorisation, aux lettres anonymes dans le cadre d’enquête », et instruisant aux walis de « faire front à la candidature des représentants de l’argent sale. » 

La rencontre s’inscrit dans un souci évaluatif des deux précédents regroupements gouvernement-walis, mais aussi dans le but de définir la feuille de route commune entre les actions du gouvernement et les applications à entreprendre par les walis à l’échelle locale.

Pas de peur pour les walis

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a également tenu à rassurer les walis : « n’ayez pas peur, vous êtes protégés par la Loi. », et ce, pour les inciter à prendre des initiatives locales et, partant, de répondre aux aspirations de leurs populations respectives. Les propos viennent en réaction aux réticences des walis, et aussi de beaucoup d’autres responsables centraux et locaux, liées aux récentes incarcérations qui ont touché les commis de l’Etat.

Lesquelles incarcérations ont, semble-t-il, reporté les décisions engageant l’avenir du pays et des régions, notamment en ce qui concerne l’investissement, l’habitat, la distribution de l’eau et autres éléments qui touchent à l’amélioration du cadre de vie citoyen.

Pour plus d’assurances, Tebboune a révélé qu’ «une circulaire présidentielle protégeant les commis de l’Etat contre les lettres anonymes, sera promulguée incessamment. »

Abdelmadjid Tebboune, a tenu à rappeler la force de l’Algérie, « reconnue par tout le monde pays de paie et comme force régionale, sauf par quelques Algériens. », selon les termes qu’il a utilisés. Ceci atteste de la capacité du pays à gérer ses crises protéiformes, traduites, notamment, par l’incapacité de « 97 sites Web de pays voisins, à l’exception de la Tunisie, qui attaquent l’Algérie. », de l’affaiblir. Enchainant, le président de la République se fait menaçant en déclarant : « Nous ne pardonnerons jamais aux parties internes qui veulent déstabiliser l’Algérie, ni aux pyromanes qui sont derrière les feux de forêt. »

Prés de 880 milliards de DA au profit des communes en 10 ans

Pour sa part, le Premier ministre, ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a tenu à présenter l’effort de l’Etat durant la dernière décennie, dans le cadre du développement local, en chiffres : « le budget de l’Etat a avoisiné 18 753.45 milliards de DA, dont 6 882.72 milliards de DA destinés aux wilayas, soit 63.7% du budget d’investissement global de l’Etat, et 877.84 milliards de DA consacrés au développement des communes, correspondant à prés de 12.8% du budget réservé aux wilayas. »

Gouvernement-walis I et II

Pour rappel, la première rencontre, qui s’est tenu les 16 et 17 février 2020, a été sanctionné par des recommandations, notamment ‘’renforcer le rôle économique des Collectivités locales’’, ‘’aider les start-up à la création d’opportunités d’emplois et de richesses pour lutter contre le chômage’’, ‘’lancer une approche d’une gestion à objectifs dans le but d’améliorer le cadre de vie du citoyen et d’accentuer la relance économique”, ‘’nécessité de mettre en place un “plan de développement local, à même de servir de plan stratégique pour le développement à court et à moyen termes”, ‘’mettre en place les mécanismes nécessaires afin d’aboutir à une banque de données d’indicateurs économiques et sociaux et de numériser en même temps la base de données relative aux besoins et préoccupations des citoyen’’

Quant à la deuxième rencontre, qui s’est déroulée les 12 et 13 août 2020, elle a abordé ‘l’évaluation des étapes de mise en œuvre du développement des zones d’ombre’’, ‘’l’évaluation de la mise en œuvre des mesures de prévention contre la propagation de la pandémie COVID-19, ‘’le développement économique local, la numérisation, les statistiques et la lutte contre la bureaucratie’’, ‘’les préparatifs de la rentrée sociale et de la sécurité des biens et des personnes’’

 

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page