EnergieJeunesseRecherche Scientifique

 »Synergy World 3.0 » : du 01 au 05 octobre 2022, à l’université M’Hamed Bougara de Boumerdes

Petroleum Club enrichit davantage "Synergy World 3.0''

Petroleum Club de l’université M’Hamed Bougara de Boumerdes, organise du 01 au 05 octobre, la 3e édition de ‘’Synergy World 3.0’’, projet d’échange scientifique et culturel entre étudiants impliqués dans les domaines d’expertise liés à l’énergie et l’ingénierie. Prendront part une centaine de participants venus des établissements implantés à l’échelle nationale. ‘’Synergy World 3.0’’ est une série de panels et de conférences, une compétition articulée autour de quatre sujets, une exposition le quatrième jour et une formation technique et de soft-skills, ponctuée par une virée touristique.

Compétition de ‘’Synergy World 0.3’’ : 4 sujets complémentaires

La compétition de ‘’Synergy World 0.3’’ devra susciter dans le milieu des candidats, l’élaboration d’un plan d’action pour « créer un avenir meilleur pour le secteur de l’énergie et ciblant les objectifs n°7, 11 et 12 des Objectifs de Développement Durable (ODD). », indique un communiqué de presse de Petroleum Club transmis à DZCharikati.

Elle est  articulée autour de quatre aspects. Le premier, la transition énergétique. SPE se base sur ce constat « Après des décennies de dépendance aux hydrocarbures et aux combustibles fossiles pour produire de l’énergie, et compte tenu de son impact négatif sur l’environnement, la transition énergétique est considérée comme une voie efficace à suivre si nous voulons réduire cette dépendance et passer à des sources d’énergie renouvelables et plus écologiques. »

Le deuxième aspect, ‘’Émissions Net-Zéro’’, puise sa teneur sur cette évidence : « Après l’accord de Paris en 2016, le monde, y compris l’Algérie, s’est fixé comme objectif d’atteindre des émissions de CO2 nulles d’ici 2050. L’un des sujets critiques du moment, notamment lors du changement climatique de la planète, consiste à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) au plus près de zéro mettant un terme à la hausse des températures et aux autres problèmes causés par les émissions de CO2. »

‘’Gestion des déchets industriels : Waste Management’’ est le troisième aspect de la thématique de la compétition de ‘’Synergy World 3.0’’. Il y est proposé des solutions avérées et respectueuses de l’environnement, et ce, nonobstant la complexité de l’industrie ciblée. Car, selon les organisateurs, les déchets continuent d’être une problématique majeure, contrastant avec le fait, utile quant à lui, que l’industrie demeure le plus grand pourvoyeur d’énergie.  L’objectif est de parvenir à une industrie écologique en réduisant, recyclant et traitant les déchets.

La quatrième et dernier aspect est ‘’Une consommation et production raisonnables’’. L’augmentation de la production est proportionnelle à celle de la demande d’énergie. En sus de cela, les types de pollution sont liés à la production d’énergie. Partant de ces deux postulats, les organisateurs tentent, via la participation des candidats, à harmoniser la production et la demande d’énergie, avec à la clé, l’objectif d’atteindre une énergie plus écologique.

Thématique de  »Synergy World 3.0 » : cap sur la transition énergétique

« L’Algérie se trouve aujourd’hui confrontée à un choix dans sa transition économique et énergétique très complexe. Sa dépendance aux hydrocarbures devient dangereuse, surtout en raison de l’incertitude du revenu de cette rente, mais aussi du caractère épuisable de cette ressource dont les réserves s’amenuisent et peinent à faire face à une demande croissante (croissance démographique et développement du niveau de vie et des exigences sociales). », ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables (MTEER).

L’objectif de la SPE Student Chapter, en s’appuyant sur ces termes du MTEER, est d’inciter à une démarche individuelle au sein de l’écosystème et de « contribuer au développement socio-économique durable et de donner à la communauté étudiante les moyens de lancer des initiatives visant à relever les défis de la durabilité de la planète, tout en semant l’idée d’une énergie plus propre. », lit-on dans le communiqué. Et « dans une perspective prévoyante », d’investir dans la  jeunesse estudiantine, « qui deviendra vraisemblablement la future génération de leaders du secteur énergétique. » 

La jeunesse estudiantine demeure, de l’avis de Petroleum Club, « le meilleur moyen d’établir une base solide et d’accélérer la transition. »

Photo  »Synergy World 2.0 »

Exposition et formations : plus de visibilité et de connaissances

L’exposition ne se tiendra, elle, que le quatrième jour de ‘’Synergy World 3.0 ». Prendront part des entreprises locales et multinationales pour présenter produits et plans dédiés au secteur de l’énergie. Et aussi des experts et des agents de changement seront de la partie afin que les jeunes étudiants et les professionnels échangent sur les innovations et les solutions incluses dans la compétition. Quant à la formation, elle consiste en des sessions de formations techniques et de soft-skills en relation avec les thèmes de  »Synergy World 3.0 ». Le but de Petroleum Club est de garantir un cadre concurrentiel entre étudiants tout en leur dispensant les éléments indispensables au bon déroulement de la compétition.

« Les conférences et l’exposition sont ouvertes au grand public. En revanche, les formations sont réservées à la centaine d’étudiants qui participeront à la compétition. », tient à rappeler SPE Student Chapter.  A souligner que Feriel Kaci a remplacé Abdelakader Bakour à la tete de Petroleum Club, qui siège à la Faculté des hydrocarbures et de la chimie de l’université M’Hamed Bouguera de Boumerdes.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page