NumériqueSalonsTech

Hackathon de Schlumberger et A-Venture : objectif de renforcement de l’écosystème des startups

Start-up-« J’invite toutes les entreprises nationales, publiques et privés, et les multinationales, à nous rejoindre, nous, Schlumberger, et A-Venture, dans la dynamique de regrouper les acteurs de l’écosystème des start-ups. »

A indiqué le Directeur général (DG) de Schlumberger pour l’Afrique du Nord, Redha Kelkouli, en clôture du Hackathon organisé par Schlumberger et A-Venture, lors d’Algerian Tech Space (ATS), du 13 au 16 juin, en marge de la Foire internationale d’Alger (FIA), qui s’est déroulée du 13 au 17 juin à la Safex, Alger.

L’appel de Redha Kelkouli, vise à fédérer les acteurs locaux et internationaux autour de la consolidation de l’écosystème des startups, notamment, dans le secteur de l’énergie, à savoir, les fournisseurs de technologie, les startups, le législateur/régulateur et les universités.

Et ce, sachant que l’écosystème à petite échelle ait déjà été mis en place, traduit, le 11 mai 2022, au siège d’A-Venture, par une convention d’open innovation entre l’accélérateur public des startups et  Schlumberger.

« L’objectif à court et moyen terme est d’accompagner les startups en leur offrant un accès au marché, national et aussi international, et les former dans les métiers du management, du leadership et de la comptabilité, entre autres. » ,  a révélé Kelkouli, avant d’ajouter que « Schlumberger compte consacrer un taux de son budget pour l’accompagnement des startups, dont la valeur n’est pas encore définie, mais il est appelé à être exponentielle dans les années à venir. ».

Les lauréats du Hackathon : Timgad, Tassili et Sefar

6 équipes de 5 membres chacune, représentées par 18 étudiants, 6 startuppers et 6 cadres de la Sonatrach, ont concouru dans le Hackathon.

Les concurrents sont issus de 4 universités algériennes, 4 start-ups et des 2 divisons de la Sonatrach (recherche et développement ‘’R&D’’ et Petroleum Engineering et Développement ‘’PED’’), et avaient présenté des solutions en EnergyTech, visant à « solutionner des problématiques posées dans le secteur de l’Oil&Gas, optimiser les couts de production et réduire les délais inhérents à l’exploration et la découverte des gisements des hydrocarbures. », selon Rédha Kelkouli, directeur général de Schlumberger pour l’Afrique du Nord.

Après examen et évaluation du jury, composé de 2 incubateurs, d’un (01) professeur à l’Ecole nationale supérieur de l’Intelligence artificielle (Ensia), d’un (01) acteur local du numérique et d’un (01) acteur international du numérique, le choix des lauréats est le suivant :

La première place est revenu à ‘’Timgad’’, constitué de Kader Bakour, Sarah Bouaaraba, Ahmed Boukhatem, Meriem Touhami, Mohammed Amine Lebouahla. Le projet présenté : la prédiction de la lithologie / couches géologiques à partir des données petro physique et diagraphies d’un puits d’hydrocarbures en utilisant les méthodes d’intelligence artificielle.

La deuxième place a été décrochée par ‘’Tassili’’. Nina Chleh, Zakaria Megherbia, Ikram Benferhat et Outenah Tassadit ont mis au point une machine prédictive pour recommander la méthode de récupération la plus optimale dans le domaine de l’Oil & Gas.

‘’Sefar’’ ferme la marche du podium. Hamid Ouled Mansour, Akram Mokadem, Mustapha Abd Samed Sebagh et Khadidja.M, qui composent ce groupe de lauréats, a réussi un taux de succès de l’ordre de 91% avec leur machine learning servant à détecter les méthodes de récupération des réserves d’hydrocarbures.

 

 

 

 

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page