FemmeNumériqueTech

She’s IN TECH Challenge en apothéose : Sonatrach sponsor en force

Challenge Féminin-‘’She’s IN TECH Challenge’’, a clôt, le 22 mars, son challenge dans une ambiance alliant technologie, innovation, apothéose musicale et poétique, sanctionné par la consécration de 9 lauréates sur les 18 finalistes. Le sponsoring de Sonatrach, société citoyenne par excellence, a été pour beaucoup dans la réussite de cet événement, gratifié déjà d’ « événement pas comme les autres ».

La confiance accordée par Sonatrach à NafsiyaTECH, organisatrice du challenge qui a duré 1 année, atteste d’une prise de conscience sans faille du Groupe historique quant à l’impératif de soutenir et d’accompagner les start-ups, celles dont la raison d’être est d’apporter une plus-value économique et sociale à l’Algérie.

Sonatrach, par cette implication à portée pratique, a prouvé, encore une fois, qu’elle demeure une alliée de taille à tout ce qui est utile au pays, pas seulement pour tout se déroulant à Alger, mais aussi sur l’ensemble du territoire national.

 « Je suis plus que satisfaite de la première édition qui a été difficilement maintenue à cause de la pandémie et, surtout, du décès de quatre proches. Ce fut un défi pour la start-up qui a su le relever là où beaucoup ontcru àson échec. Dans ce cadre, je tiens à transmettre mes plus vifs et considérés remerciements à nos sponsors  officiels, Sonatrach  et AdexCloud, le sponsor bronze Groupe Lachter, ainsi que la Compagnie centrale de réassurance (CCR) et la Société algérienne des assurances (SAA). D’ailleurs, le Groupe Lachter premier sponsor qui a cru en nous a été gratifié par un trophée de reconnaissance »

A déclaré la Dre Djalila Rahali, manager de NafisyaTECH et organisatrice de ‘’She’s IN TECH Challenge’’, ajoutant : « je tiens également à saluer l’apport indéniable de nos partenaires sponsors, MyBestCoaching, DigiSkills, Heetch, la Main d’Oran Traiteur, TITA Galerie d’Art, Ecotimes, CesolEnergy, Eden Ressort Oran,Groupe Salah etEmploitic). »

Dre Djalila Rahali, personnalité scientifique et publique de renommée internationale, utilisant la technologie dans ses recherches depuis plus de deux décennies, femme battante, immarcescible et de grande volonté, a réussi, étant grande dès le début, à organiser ce challenge, catalogué digne d’un ministère, avec peu de moyens mais avec beaucoup d’endurance, de persévérance et de défiance.

« Certes il y avait beaucoup de failles mais aussi ce n’est pas facile de commencer grand et sans ressource » nous dit-elle. « Je suis heureuse que les objectifs ont été atteints et que les instances étatiques en la personne de Choaib Baghli,  Médiateur de la République de la wilaya d’Oran, ont pris part à l’encouragement des porteuses de projets en promettant aide et soutien » ajoute-t-elle.

Formation  et accompagnement tous azimuts

‘’She’s IN TECH Challenge’’, a permis aux 9 lauréates de bénéficier de prix mais aussi de formation et d’accompagnement spécialisé de la part de l’ANADE et l’‎ANVREDET en plus de l’accompagnement et prise en charge par un cabinet étranger manager par un partenaire de la diaspora.

Pour sa part, NafsiyaTECH  formera en  leadership avec ouverture  au marché national et international ‎en sus d’une levée de fonds grâce à ses partenaires.

Finale grandiose

’She’s IN TECH Challenge’’, a aussi accordé un haut degré de maturité à l’organisation et même à l’animation.

L’animateur du programme des conférences et panels tenus le jour de la finale, n’est autre que le grand et talentueux Kamel Souig.

Comme indiqué, la finale a été agrémentée par la lecture d’un poème de la grande Hassiba Boussalem, Docteure en économie, écrivaine et poète à ses heures ‎perdues, récité par amour à l’Algérie et à la femme algérienne battante et intitulé ”L’Algérie dans le coeur”.

Tel un rossignol, ces mots ont touché les cœurs des participants et ont fait coulé des larmes de fierté à toute femme battante aux côtés de son frère l’homme.

La poésie ‘ ‘malhoun”, par un texte rédigé par Dre Rahali (poète bilingue) lu par maitre Karim Atli dont le titre est “el mra fi technologia” , et un concert musical par 3 grands maestros de l’ouest de l’Algérie  , à savoir, Maîtres Hassan Belgamiti, Zenati Hadj Belmhel et  Mansour Bettahar,  ont été menu du programme de la  finaleconcocté par l’association SMART partenaire culturel de Nafsiyatech, ceci pour faire passer un message fort du genre « il faut sauvegarder notre cuture et patrimoine via la technologie

Exposition des start-ups, des entreprises, mais aussi des artisans (poteries, peintures, ‎livres, poupées avec habits traditionnels de toute l’Algérie), en sus d’un défilé de mode organisé pendant la collation ; en tout, une trentaine d’exposants.

‎Etant un challenge dédié aux femmes, ‘’She ‘s IN TECH Challenge’’ ne pouvait pas ne pas être soutenu par des femmes. Trois grandes dames, ont, dans ce cadre, apporté leur soutien inconditionnel et indéfectible. Il s’agit de : Malak Bellout, coach international certifiée et P-dg de l’Academie‎ Mybestcoaching, basée en France, Samira Djehiche, fondatrice de DigiSkills, et de Khadidja Benchouka, présidente de l’association SMART Oran.

Une présence institutionnelle

‘’She S IN TECH Challenge’’, a, rappelons-le, vu la participation de 8  institutions comme partenaires, à savoir, l’ANADE (Agence national d’appui au développement de l’entrepreneuriat), l’ANVREDET (Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique), l’Université d’Oran II Mohammed Ben Ahmed, l’INAPI (Institut national algérien de la propriété industrielle), le GAAN (Groupe algérien des acteurs du numérique) la Bourse ‎d’Alger, la CCIO (Chambre de commerce et d’industrie) d’Oranie, la CACI (Chambre algérienne de commerce et d’industrie)en France.

On prit part également, 13 clubs scientifiques et une cinquantaine de présidents-directeurs généraux (P-dg) et Directeurs généraux (DG) des entités économiques, publiques et privées, ayant assisté à l’événement.

Inauguration officielle protéiministérielle

Pour rappel, ‘’She’s IN TECH Challenge’’, a été inaugurée par les représentants des ministères qui l’ont parrainée, à savoir, le ministère de la Poste et des Télécommunication, le ministère de la Numérisation et des Statistiques, le ministère de la Culture et des Arts, et le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up.

‎En outre de cela, il y a eu l’allocution du médiateur de la République de la wilaya d’Oran, Chouaib Baghli, qui a réaffirmé la disponibilité de l’Etat à booster les projets des 9 lauréates.

Trophées et reconnaissances 

La journée de la finale a été clôturé par de la reconnaissance et des trophées. Un tableau de la Galerie TITA a été offert par Dre Djalila RAHALI au PDG de SONATRACH en gage de reconnaissance à l’appui  l’évènement et un autre à M. BaghliChoaib pour l’appui  de son département aux lauréates. Le trophée de THE BEST COACH a été octroyé à Mme MalakBellout fondatrice et Directrice générale de l’Académie « MyBestCoaching » ceci pour ses efforts auprès des finalistes..un coaching de haut niveau elle qui est membre de la fondation John Maxwell. Un autre trophée destiné à Mme Samira Djehiche comme THE BEST ADVISOR et un trophée pour le Groupe Lachter « THE BEST SPONSOR ». Dre RAHALI n’a pas oublié de gratifier son Université Oran 2 Mohamed Ben Ahmed via sonreprésentant M. Lehlou Chérif qui a reçu à la place du recteur M. BalaskaSmain, le trophée du THE BEST OFFICIAL PARTNER et enfin les Trophées du meilleur club scientifique partenaire CELEC USTHB, le meilleur projet contre le Cancer de Nedjar Imane et en finalité le CRASC –USTO a reçu le trophée du THE BEST HOST pour avoir abrité magnifiquement l’évènement She’s IN TECH Challenge .

Les artisanes encouragées

Porteuses de projets artisanaux et utilisant les réseaux sociaux pour la vente de leurs produits, ces artisanes, une médaillé d’or, ont vu leurs produits exposés au patio du CRASC-USTO lieu de l’évènement. Ex-conseillère du ministre du Tourisme et de l’Artisanat Dre Rahali a voulu donner une voix à ces artisanes pleines de volonté et qui avaient besoins de soutient pour monter leurs petites entreprises. Toutes des femmes exerçant dans plusieurs types d’artisanat, She’s IN TECH Challenge ‎a été une belle opportunité de montrer à nos porteuses de projets le besoin réel de la femme artisane en Algérie. Cette conscientisation pourrait déboucher sur la création de projets technologiques innovants en faveur de notre culture et patrimoine matériel et aussi immatériel.

Les lauréates

 Toutes habillées en robe et toc de diplômés en soie d’un mauve éclatant embellit d’un rose généreux, et  leurs jury en écharpe bleue turquoise, les organisateurs ont voulu mettre une touche féminine dans ce challenge fait pour et par des femmes dans la technologie, futures entrepreneuses. Elles étaient 9 lauréates dans 9 thématiques : Rym Aid, ( TransportTECH), Nassima Farhi (CultureTECH), Zehor Lahlah (FinTECH), Medina Rajaa Borsla ( DiasporaTECH), Asma Lameche Mendjeli ( SantéTECH), Chahineze Nawel Kedir ( EnergieTECH), Malika Belkhir (Santé Mentale TECH),  Imane Nedjar ( She Challenges Cancer) et Imane Rouane (Meilleur projet Club scientifique).

Les finalistes ne sont pas parties bredouilles. Elles seront accompagnées par NafsiyaTECH pour rehausser leurs niveaux et être présents à la Version Deux du She’s IN TECH CHALLENGE, qui se prépare déjà avec plein de nouvelles surprises.

 

 

 

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page