ENVIRONNEMENT

Séminaire de l’APRUE sur l’efficacité énergétique : vers l’interdiction de fabrication de produits électroménagers énergétivores

Algérie-« Interdire la fabrication des produits électro-domestiques énergivores, et favoriser celle des produits moins consommatrices d’énergie. »

A indiqué le Directeur général de l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE), Mohammed Salah Bouzriba, en marge du séminaire sur ‘’L’efficacité énergétique des équipements électroménagers », ce matin 9 décembre, à Radisson Blu Hôtel Alger.

Ajoutant : « Ce processus, s’inscrivant dans le cadre de la Politique nationale de Maitrise de l’Energie (PNME), est de longue haleine. Il est notamment, tributaire de la structuration des professionnels du métier, fabricants de produits électroménagers, envers lesquels l’APRUE lancera des actions de sensibilisation sur l’impératif d’économiser l’énergie, via la fabrication de produits moins énergétivore. »

Enfin, Mohammed Salah Bouzriba a souligné que « le partenariat public privé (PPP) est également nécessaire pour élaborer une réglementation plus appropriée au contexte algérien. Aussi, associer les professionnels permet de tirer vers le haut, toute action entreprise, car les normes européennes nous dépassent. »

Pour sa part, le Commissaire à l’Energie, Noureddine Yassa, a révélé que « la politique d’efficacité énergétique en collaboration avec l’APRUE, est également élargie aux secteurs du transport (usage de Sirghaz) et du bâtiment (logements plus économiques). La finalité, étant de réduire la facture de consommation énergétique, en intégrant un étiquetage énergétique.»

A rappeler que séminaire, a été organisé dans la foulée d’une étude de l’APRUE, ayant conclu que 80% de la consommation globale des ménages, est issue de l’usage des réfrigérateurs et congélateurs, climatiseurs, les machines à laver et l’éclairage.

« Sensibiliser les consommateurs sur les avantages liés à l’efficacité énergétique et de son intégration en tant que critère lors de l’achat des appareils électroménagers, particulièrement les quatre produits sus-indiqués. »

Tel est, entre autres, l’un des objectifs de ce séminaire, qui s’est articulé autour de trois panels : transformation du marché des équipements électroménagers, contrôle de la qualité et protection du consommateur.

Troisième panel du séminaire : témoignage d’expérience par rapport à l’intégration de l’efficacité énergétique dans la fabrication des équipements électroménagers, et perspectives de développement.

Le séminaire,  a fixé, également, quelques objectifs. Il s’agit, notamment, de : prendre connaissance de l’expérience internationale en programmes d’efficacité énergétique des appareils électroménagers, d’approfondir la réflexion sur les enjeux de la performance énergétique et l’étiquetage des appareils électroménagers.

Le séminaire, inauguré par le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, a été animé par des experts nationaux et étrangers (de Tunisie, des Pays Bas, de France, notamment). Il a vu la participation de 100 personnes, représentant les ministères de l’Energie (ME), de l’Industrie et des Mines (MIM), du Commerce (MC), l’Environnement et des Energies renouvelables (MEER), l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire (MICLAT) et celui des Affaires étrangères (MAE).

Dans la liste des participants, on compte aussi, les associations de consommateurs, les organismes de contrôle et, bien, les fabricants des équipements électroménagers.

 

 

 

.

 

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer